Lin Fengmian

Lin Fengmian naît en 1900 à Meixan, province de Guangdong en Chine et meurt en 1991 à Hong Kong. En tant que peintre et éducateur d’art son souhait est de mélanger les techniques de l’art Oriental et Occidental.

Il s’installe en France où il étudie à l’ École des Beaux-Arts de Paris. Il a été exposé plusieurs fois au Salon d’Automne à Paris et, en 1923, ses peintures sont présentées à Strasbourg pendant l’Exposition d’art ancien et moderne chinois.

En 1925, Lin retourne à Pékin, et organise un an plus tard son premier solo show. L’artiste s’efforce de capturer l’essence de l’art oriental et occidental afin de réaliser une nouvelle synthèse. Dans son travail, il imite les aspects de la distorsion et de la simplification de l’art populaire chinois en utilisant des couleurs riches et des coups de pinceau rapides et audacieux. Il y intègre les qualités émotionnelles des maîtres européens tels que Henri Matisse, Pablo Picasso et Georges Rouault. Ces influences le conduisent à créer des peintures colorées sur un fond monochrome de dessin à la plume et à l’encre. Le rythme résultant de la lumière claire mais changeante et du sentiment intense est devenu connu sous le nom de « style Lin Fengmian ».

En 1927, Lin devient membre du Comité pour l’éducation artistique nationale et aide à établir le National Art College (maintenant connu sous le nom de Zhejiang College of Fine Arts). En 1938, il devient directeur de la National Art Academy, une fusion des académies d’art Hangzhou et Beiping.  Étant le tuteur de célèbres peintres chinois tels Zhao Wuji, Li Keran, Wu Guanzhong et Xi Dejin, il devient une figure centrale dans le développement de la formation artistique occidentale en Chine.

En 1966, l’artiste devient la cible de la révolution culturelle. Craignant des poursuites, Lin se voit dans l’obligation de détruire plusieurs de ses travaux expérimentaux mais se retrouve tout de même emprisonné pendant quatre ans. En 1977, à la fin de la Révolution, il se rend à Hong Kong et pour une rétrospective de son travail datant de la fin du XXe siècle.

Lin Fengmian