Fernando Zobel

Fernando Zóbel

(1924-1984)

Né à Manille en 1924 et fils d’un homme d’affaires espagnol, Fernando Zóbel de Ayala fait des études de médecine aux Philippines et de Philosophie et Lettres à l’Université de Harvard. Il commence à s’intéresser à la peinture au début des années 40.

Dans les années 50, il continue à peindre et retourne à Manille pour s’occuper des affaires familiales. C’est une période à laquelle il voyage beaucoup, notamment aux États-Unis et en Europe. Lors d’un séjour en Espagne en 1955, il se lie d’amitié avec les artistes abstraits de l’époque.

Zóbel est surtout connu pour sa première série d’œuvres d’art appelée Les Saetas. Nommé d’après le chant liturgique chanté lors de la Semaine sainte en Espagne, ils ont été développés pour la plupart aux Philippines. Zóbel était confronté au problème technique de la réalisation des lignes que son thème appelait, lignes qui, selon ses propres mots, étaient « longues, fines et contrôlées ».

L’utilisation par l’artiste d’une seringue chirurgicale pour éjecter de fines lignes de peinture était une caractéristique de cette série. Après les Saetas, Zóbel entame une série intitulée Série Negra ou Série en noir influencée par la calligraphie chinoise. La Série Negra a été lancée en 1959 à Madrid et s’est poursuivie pendant quatre ans.

Il fonde le Musée d’Art Abstrait Espagnol à Casa Colgadas à Cuenca en Espagne en 1963, avec ses amis Gustavo Torner et Gerardo Rueda aménagé dans les fameuses maisons suspendues de la ville, avec les œuvres que Zóbel avait rassemblées dans sa collection.

Le musée a été agrandi en 1978 et en 1980, Zóbel a fait don de sa collection à la Fundación Juan March, qui l’a ensuite intégrée à sa propre collection.

Zóbel était un mentor et un collectionneur qui a contribué à la carrière de peintres modernistes espagnols, dont Antonio Lorenzo, Eusebio Sempere, Martín Chirino López, Antonio Saura et bien d’autres. À la fin des années 1960 et au début des années 1970, Zóbel travaillait sur une série de peintures appelées Dialogos, ses variations abstraites de peintures qu’il admirait dans les musées. Il a également réalisé une série de peintures inspirées par la rivière Júcar de Cuenca. Après avoir subi un accident vasculaire cérébral qui le laissait légèrement affaibli, il créa une série intitulée « Las Orillas » qui développait le thème des rivières.

En 1961, il s’installe définitivement à Madrid.

Il décède à Rome en 1984 d’une crise cardiaque, il est enterré à Cuenca.

Fernando Zobel

Principales expositions

Principales expositions

Exhibition of Paintings, Drawings, and Prints, the Philippine Art Gallery, Manille, 1953
Fifteen Paintings by Fernando Zobel, the Philippine Art Gallery, Manille, 1956
Saetas y Serie negra, Galeria Biosca, Madrid, 1959
Zobel el Rio Jucar, Museo de Arte Abstracto Español. Fundación Juan March, 1984
Pionneers of Philippine Art: Luna, Armosolo, Zobel, Musée Ayala, 2004
Pionneers of Philippine Art: Luna, Armosolo, Zobel, Musée d’Art de San Francisco, 2006
Fernando Zobel in the 1950’s: the Formative Years, Musée Ayala, 2009
Journey into Sapce: the Visual Odyssey of Fernando Zobel – 30th death anniversary, Musée Ayala, 2014