Pablo Picasso

“Chercher ne signifie rien en peinture. Ce qui compte, c’est trouver.”

Né à Málaga (Espagne) en 1881, d’un père peintre et professeur de dessin, Pablo Picasso peint son premier tableau à l’huile à l’âge de huit ans. Encouragé par son père, il étudie à la Guarda à la Corogne puis à l’école des Beaux-Arts de Barcelone. Lors de l’Exposition des Beaux-Arts et de l’Industrie de Barcelone, son tableau la Première Communion est présenté.
C’est en 1900 que Picasso se rend pour la première fois à Paris avec son ami Casagemas. Il découvre les œuvres de Toulouse-Lautrec, Cézanne, Degas et Gauguin. On commence à lui acheter quelques toiles en France et en Espagne. Son tableau Derniers instants (qui plus tard sera recouvert par La Vie) est présenté à l’Exposition Universelle de Paris. L’année suivante, l’artiste décide d’abandonner le nom de son père (Ruiz Blanco) au profit de celui désormais mondialement connu de sa mère : Picasso. Casagemas se suicide en 1901. Très touché par cet événement, Picasso réalise plusieurs portraits de son ancien ami qui inaugure la période Bleue (1901-1903).
Après un retour à Barcelone en 1902, Picasso s’installe définitivement à Paris en 1904. Il s’intéresse au monde du cirque, peint des arlequins, des jongleurs et acrobates dans une teinte rose qui inaugure la période Rose (1905-1906).
A 25 ans, Picasso décompose et reproduit les objets en formes géométriques simples. Cézanne, l’art primitif africain et la sculpture ibérique seraient les sources d’inspiration du peintre au moment de ce tournant vers le cubisme. On considère Demoiselles d’Avignon (1907) comme début du cubiste, mouvement qu’il développe avec Braque. Les deux hommes travailleront étroitement ensemble.
Sur la demande de Cocteau, Picasso crée les décors et costumes pour les Ballets russes  de Diaghilev. Il rencontre la ballerine Olga Koklova, qu’il épousera et lui donnera un fils. L’artiste retourne un temps à l’art figuratif et réaliste quelques portraits de famille. A partir des années 1920, les tableaux du peintre tendent vers le surréalisme. Il peint de grandes baigneuses aux corps disloqués. En 1927, apparaît une nouvelle femme dans les toiles de Picasso. C’est sa maîtresse Thérèse Walter. Il en fera de nombreux portraits et sculptures.
Affecté par la guerre d’Espagne, Picasso crée son œuvre qui est sans doute la plus ouvertement politique Guernica (1937), une peinture murale qui décrit les horreurs de la guerre dans des gris contrastés. Des musées sont consacrés à l’œuvre de l’artiste à Paris, Barcelone et Málaga. Il s’éteint le 8 avril 1973 à Mougins.

Pablo Picasso
Photo Herbert List / Magnum
Pablo Picasso
Nature morte à la chaise cannée,printemps 1912, Paris, huile et toile cirée sur toile encadrée de corde,29 x 37 cm, Musée national Picasso-Paris,© RMN-Grand Palais (Musée national Picasso-Paris) / Mathieu Rabeau, service presse / musée Fabre © Succession Picasso, 2018

Picasso – Donner à voir

Du 15 juin au 23 septembre 2018

Le mystère de l’œuvre de Picasso tient dans le mouvement continu de ses métamorphoses. Il est l’artiste prolifique dont l’écriture est reconnaissable entre toutes et pourtant insaisissable.

Picasso – Donner à voir présente, pour la première fois à Montpellier, un panorama de l’œuvre de Picasso, s’articulant autour des années charnières au cours desquelles il remet en jeu son vocabulaire, invente de nouveaux procédés, codifie un style nouveau.

Plus d’informations