Serge Poliakoff

« Il ne faut pas oublier que chaque forme a deux couleurs : l’une intérieure, l’autre extérieure. Ainsi l’oeuf, qui est blanc à l’extérieur mais jaune à l’intérieur. Et il en va de même pour chaque chose. »

Né à Moscou, Serge Poliakoff quitte la Russie en 1919 pour installer à Paris en 1923. Reconnu pour sa palette saisissante et son exploration audacieuse de la forme, Poliakoff est une figure marquante du mouvement abstrait européen de l’après-guerre.

Celui qui a inspiré une collection d’Yves Saint Laurent commence à étudier la peinture à Paris en 1929, tout en gagnant sa vie comme musicien. Il étudie ensuite à la Slade School of Art après avoir déménagé à Londres en 1935. C’est là que l’artiste découvre la peinture abstraite, ainsi que l’importance de la superposition des couleurs. Influencé Wassily Kandinsky qu’il rencontre après son retour à Paris, Sonia et Robert Delaunay lui ont quand à eux appris à apprécier le potentiel émotionnel de la couleur et ont éveillé en lui un intérêt pour les contrastes simultanés.

Au début des années 1950, Poliakoff cesse d’utiliser des contours pour juxtaposer des formes sur toile, il ne reste alors plus que la couleur pour les distinguer. Particulièrement soucieux de donner à la toile un sens animé de sa propre vie, Poliakoff a abandonne les peintures industrielles pour poursuivre un processus minutieux de broyage de ses propres pigments. Dans les années 60, ses œuvres se rapprochent du monochrome, où seule varie l’intensité de la couleur.

Principales collections publiques

Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
Musée national d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris
Tate, Londres
Musée Stedelijk, Amsterdam
Musée Solomon R. Guggenheim, New York
Museum of Modern Art, New York
Kunstmuseum Basel
The Art Institute, Chicago
Fondation Thyssen-Bornemisza, Madrid
Museu de Arte Moderna, Rio de Janeiro

Poliakoff