Niki de Saint Phalle

Niki de Saint Phalle

Lady with handbag – 2000
Résine peinte
63 x 36 cm
Signé « Niki de Saint Phalle », numérotée « 150/150 » et cachet « Haligon » au dos

Numéro 150 sur une édition de 150 exemplaires

« J’ai commencé à peindre chez les fous… J’y ai découvert l’univers sombre de la folie et sa guérison, j’y ai appris à traduire en peinture mes sentiments, les peurs, la violence, l’espoir et la joie. »

Niki de Saint Phalle est reconnue pour ses sculptures aux formes féminines et voluptueuses, les «nanas», qui incarnent son féminisme. Avec sa famille, elle déménage aux États-Unis en 1933 après que son père ait perdu sa richesse pendant la Grande Dépression. De 17 à 21 ans, Saint Phalle exerce le métier de mannequin mais abandonne cette carrière pour se consacrer à la création artistique. En 1950, elle épouse Henry Matthews, un ami d’enfance. Deux ans plus tard, le couple s’installe à Paris et voyage de manière répétée en Europe. Alors qu’elle travaille sur des sculptures d’animaux et de figures humaines aux vives couleurs, Saint Phalle conçoit l’idée du Jardin des Tarots, un parc inspiré par l’œuvre d’Antoni Gaudi, en particulier le Parc Güell qu’elle a vu à Barcelone. Ce projet aboutira beaucoup plus tard dans sa carrière, en Toscane. En 1953, on lui diagnostique une grave dépression nerveuse qui la conduit à être hospitalisée dans un établissement psychiatrique où elle est soignée avec des électrochocs. L’artiste autodidacte fait de la création artistique une forme de thérapie. Elle répète : « L’art m’a sauvée de l’asile ». En 1956, elle rencontre Jean Tinguely au Musée d’Art Moderne de Paris. Elle se sépare de son premier mari et épouse Tinguely en 1971. En 1961, après sa première performance publique où elle tire avec un fusil sur des réservoirs de peinture recouvrant alors la toile, Pierre Restany lui demande de rejoindre le mouvement Nouveau Réalisme. Niki de Saint Phalle devient ainsi la seule femme membre du groupe.

Principales collections publiques

Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
Musée des Arts Décoratifs, Paris
Moderne d’Art Contemporain, Nice
Gallery of Modern Art, Dublin
Jerusalem Israel Museum, Jerusalem
Setagaya Art Museum, Tokyo
Musée National d’Art Moderne, Seoul
Luxemburg Ville de Luxembourg
Stedelijk Museum, Amsterdam
Espace Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle, Fribourg
Fondation Pierre Gianadda, Martigny
Musée d’Art et d’Histoire de la Ville de Genève
Brooklyn Museum, Brooklyn, New York City
Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Washington, D.C.
Metropolitan Museum of Art, New York
Philadelphia Museum of Art, Pennsylvania
The Museum of Fine Arts, Houston
Whitney Museum of American Art, New York

niki de saint phalle