Pierre Soulages

« Un jour je peignais, le noir avait envahi toute la surface de la toile, sans formes, sans contrastes, sans transparences.
Dans cet extrême j’ai vu en quelque sorte la négation du noir.
Les différences de texture réfléchissaient plus ou moins faiblement la lumière et du sombre émanait une clarté, une lumière picturale, dont le pouvoir émotionnel particulier animait mon désir de peindre.
Mon instrument n’était plus le noir, mais cette lumière secrète venue du noir »

Le patrimoine préhistorique et roman de sa ville natale, Rodez dans le Sud de la France, a inspiré Pierre Soulages. En 1938, il étudie à l’École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris, mais, déçu par l’enseignement traditionnel, il revient rapidement dans sa ville d’origine. Entre 1939 et 1940, il est enrôlé dans l’armée française et après avoir travaillé quelques années comme fermier à Montpellier il s’installe à Paris où il peut se consacrer à la peinture. Bientôt, il est connu pour ses larges traits de pinceaux qui créé une tonalité de lumière et d’obscurité. Il participe au Salon des Indépendants en 1947 et il expose régulièrement depuis sa première exposition personnelle à la Galerie Lydia Conti à Paris en 1949. Il est l’un des principaux membres de la Jeune École de Paris et du mouvement européen de l’Expressionnisme Abstrait. Son abstraction gestuelle fait écho au mouvement Expressionniste Abstrait émergeant alors aux Etats-Unis. Son travail a été influencé par la calligraphie asiatique que Soulages a appris lors d’un voyage au Japon. À la fin des années 1970, le peintre autodidacte crée des compositions à plus grande échelle et commence sa série d’œuvres caractérisée par des coups de pinceau d’un noir épais, qu’il appelle «outrenoir».

Soulages est le premier artiste contemporain à être présenté au Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg en 2001. En 2009/2010, à l’occasion de son 90ème anniversaire, le Centre Pompidou organise une rétrospective sur son Œuvre. En 2014, le musée Soulages de Rodez ouvre ses portes grâce à un don de 500 œuvres de la part de l’artiste et de son épouse.

Principales collections publiques

Musée Soulages, Rodez
Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
Musée National d’Art Moderne, Paris
Centre Pompidou, Paris
Musée des Beaux-Arts de Lyon
Art Institute of Chicago
Museum of Fine Arts, Houston
Museum of Modern Art, New York
Solomon R. Guggenheim Museum, New York
National Gallery of Art, Washington
Museum of Art, Carnegie Institute, Pittsburgh

Pierre Soulages
Pierre Soulages
Peinture 260 × 202 cm, 19 juin 1963
Huile sur toile
Collection Centre Pompidou, Paris. Musée national d’art moderne. Centre de création industrielle
© Adagp, Paris

Pierre Soulages, Une rétrospective

En collaboration avec le Centre Pompidou

La Fondation Pierre Gianadda, qui fête les quarante ans de sa création, consacre son exposition d’été à Pierre Soulages, le peintre du noir et de la lumière.

Plus d’informations