alfred manessier - portrait 1970

Alfred Manessier, 1949
© Jeanne Bucher Jaeger

Alfred Manessier

(1911-1993)

Le peintre Alfred Manessier est un artiste clé de l’Abstraction lyrique d’Après-guerre. Son œuvre sensible et profonde, oscille entre art sacré et art profane.

Pour recevoir des informations sur les œuvres disponibles de Alfred Manessier,
merci de NOUS CONTACTER.

Jeunesse et formation du peintre Alfred Manessier

Alfred Manessier naît le 5 décembre 1911 à Saint-Ouen dans la Baie de Somme, dans une famille d’artisans. C’est cette région, entre mer et campagne, qui va bercer son enfance et lui inspirer sa vocation de peintre. Pendant la Grande guerre, Alfred Manessier grandit auprès de ses grands-parents maternels, entre la Picardie et la Normandie. Adolescent, il est envoyé à l’internat du Lycée Frédéric-Petit à Amiens : c’est un déchirement pour le jeune Alfred Manessier qui parle de « cassure de [s]on paradis d’enfance ». Dès ses 12 ans, Alfred Manessier réalise ses premières peintures d’aquarelles en Baie de Somme : son entourage l’encourage. C’est la campagne picarde et le bord de côte, avec la lumière fine et changeante de la Baie de Somme qui l’anime : le peintre Alfred Manessier n’hésite alors pas à peindre directement sur le motif, le chevalet planté dans le décor.

À partir de 1924, il reçoit un enseignement académique à l’École régionale des beaux-arts d’Amiens, puis est reçu à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, en section peinture en 1929 : Alfred Manessier n’y rentrera cependant qu’en 1931 et en section architecture, selon le souhait de son père.

Le peintre Alfred Manessier à Paris : Au coeur de l’abstraction lyrique d’aprés-guerre

C’est pourtant bien la peinture qui anime le jeune artiste Alfred Manessier. En marge de l’École des beaux-arts, il se rend souvent au Musée du Louvre pour copier les œuvres d’art de Tintoret, Titien, Rubens et surtout Rembrandt qu’il admire plus que tout… L’artiste Alfred Manessier y rencontre alors le peintre Jean Le Moal, copiste comme lui qui deviendra un ami cher. À Paris, il s’installe à Montrouge puis dans le 6ème arrondissement, proche de l’atelier d’André Masson. Alfred Manessier fréquente aussi quelques académies libres de Montparnasse, notamment l’Académie Ranson pour suivre le cours de Roger Bissière sur la technique de la fresque, en compagnie de Jean Le Moal.

Avec l’appel du service militaire en avril 1935, puis les morts successives de son père et de son grand-père maternel au printemps 1936, l’artiste Alfred Manessier doit un temps s’éloigner de la peinture et rejoindre sa mère pour tenir le négoce familial de vins & d’eaux-de-vie en gros, jusqu’à la fermeture du commerce en décembre 1937.
De retour à Paris en 1938, il décide de s’adonner entièrement à la peinture. À la fin de l’année, il épouse Thérèse Simonnet ; le couple aura deux enfants : Jean-Baptiste (né en 1940) et Christine (née en 1945). Le peintre Alfred Manessier s’installe alors dans le 15ème arrondissement de Paris, dans un pavillon-atelier au 203 rue de Vaugirard, où il travaillera sur ses œuvres pendant 33 ans, non loin du peintre Gustave Singier et du sculpteur Constantin Brancusi.

Avec la Seconde Guerre mondiale, l’artiste Alfred Manessier se voit à nouveau écarté de la peinture pendant deux ans. De retour à Paris en 1942, il se remet à peindre et achète une petite maison paysanne Le Bignon dans le Perche où il reçoit après-guerre de nombreux amis artistes : le sculpteur-graveur Henri-Georges Adam, les peintres Elvire Jan et Gustave Singier, le poète Camille Bourniquel… ce dernier venu à son atelier lui acheter des œuvres d’art deviendra un ami proche : avec lui, le peintre Alfred Manessier suit une retraite spirituelle à la Grande Trappe de Soligny en septembre 1943 qui marquera profondément sa sensibilité et son œuvre.

À Paris, le peintre Alfred Manessier se plonge dans l’effervescence artistique d’Après-guerre. Il participe à la naissance du Salon de Mai où il expose en 1945, ainsi qu’au Salon d’Automne de la Libération. Il côtoie alors tout un cercle d’artistes qui comme lui ont fait le choix de la peinture non-figurative : Jean Le Moal, Jean Bazaine, Maurice Estève, Gustave Singier avec qui il expose entre autres à la Galerie de France. Alfred Manessier signe aussi un contrat avec la Galerie René Drouin qui les lie de 1944 à 1948. Le peintre Alfred Manessier présentera également ses œuvres à la Galerie Jeanne Bucher à Paris et à la Galerie Pierre Matisse à New York où une exposition d’art personnelle lui est dédiée en 1953. Et les premiers achats institutionnels d’œuvres d’art s’ensuivent : le Musée national d’Art moderne lui achète Combats de coqs en 1944 et le Musée des beaux-arts de Nantes lui achète la toile Salve Regina en 1947.

Alfred Manessier et les arts décoratifs

À la fin des années 1940, Alfred Manessier se tourne aussi vers l’œuvre sur vitrail. Déjà son ami Georges Rouault avait suggéré un écho entre son travail sur toile et l’aspect du vitrail. En décembre 1948, Alfred Manessier reçoit sa première commande de vitrail pour une église, celle de Saint-Agathe des Bréseux, près de Besançon : c’est le début d’une longue collaboration entre le peintre et les maîtres-verriers, entre l’artiste et l’art sacré. Dès lors, de nombreux vitraux seront réalisés pour diverses églises à l’étranger et en France : à Paris, Céret, Locronan, Le Pouldu… et surtout à Abbeville où une série de 31 vitraux de la Passion et de la Résurrection du Christ orne l’église du Saint-Sépulcre.
De plus, Alfred Manessier s’intéresse également à la technique de la tapisserie et travaille avec des maîtres-tisserands, notamment avec les tisserands Plasse Le Caisne : plusieurs tapisseries monumentales seront réalisées pour des églises et des lieux profanes comme l’Ambassade de France à Washington, la Maison de la Radio à Paris ou le Centre national des Arts à Ottawa.

Alfred Manessier travaille aussi sur les arts scéniques et conçoit des décors et des costumes de théâtre : en 1960 pour le ballet du Décaméron, texte de Boccace et chorégraphie de Léonide Massine, présenté au Festival International de Ballet de Nervi en Italie ; en 1963 pour la pièce de théâtre La Vie de Galilée de Bertolt Brecht, présentée au Théâtre National Populaire à Paris.

L’artiste Alfred Manessier s’adonne également à la pratique de la lithographie. Il réalise entre autres un album de quinze lithographies sur le thème de Pâques, réalisé à Barcelone en 1978. Il illustre aussi l’une d’une Élégies majeures de Léopold Sédar Senghor.

Alfred Manessier et l’art sacré

L’artiste Alfred Manessier développera également tout au long de son œuvre un lien fort avec l’art sacré. Peinture, vitrail et tapisserie seront le support d’une interprétation non-figurative de sujets religieux, de saints et de la vie et de la Passion du Christ. En 1962, il présente d’ailleurs une série de tableaux grand format sur le thème de la Passion et de Pâques à la Biennale de Venise où le grand prix de peinture lui est attribué. En 1971, les douze tapisseries sur le thème des Cantiques Spirituels de Saint Jean de la Croix sont exposés entre autres au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris. En 1988, trente-trois œuvres d’art majeures de la Passion du Christ sont présentées dans une exposition itinérante en France, au Luxembourg, en Suède et en Irlande.

Lumière et nature au coeur de la peinture d’Alfred Manessier

L’œuvre du peintre Alfred Manessier est sensiblement lié à son environnement extérieur. À l’été 1948, Alfred Manessier revient au Crotoy, ville portuaire en Baie de Somme, après dix années d’absence : ce retour sur les lieux de son enfance lui inspire toute une série de peintures à l’huile sur la Baie de la Somme et la Mer du Nord. Ce lieu et sa lumière ne cesseront de l’animer tout au long de sa carrière artistique.
Les voyages du peintre sont aussi des sources d’inspiration et des prétextes à des évolutions artistiques fortes. Un voyage en Hollande en février 1955, lors de la double rétrospective de Rembrandt, inspire au peintre Alfred Manessier une série de tableaux à la palette lumineuse. En 1958-1959, un double séjour en Haute-Provence, près du Verdon, invite le peintre à utiliser un graphisme fort. Mais c’est aussi l’Espagne lorsque l’artiste se rend régulièrement à l’Ermita de Lucchente, près de Valence, entre 1963 et 1985 ; le Canada où l’artiste peintre se rend à la fin des années 1960 ; l’Algérie, le Sénégal…

D’autre part, sensible aux évènements politiques dramatiques, l’artiste Alfred Manessier peint de grands tableaux sur des sujets engagés comme Le Procès de Burgos, Vietnam, Hommage à Mgr Oscar Arnolfo Romero, sur les bidonvilles du Brésil…

Installé définitivement à Émancé, en Île-de-France, à partir de 1973, Alfred Manessier peint aussi une série de tableaux inspirée des plaines à blé de la Beauce.

Reconnaissance internationale du peintre Alfred Manessier

L’œuvre de l’artiste peintre Alfred Manessier traverse les frontières et est exposée régulièrement tant en Europe qu’aux États-Unis, au Sénégal même.

En 1950, Alfred Manessier est sélectionné parmi sept artistes pour exposer ses œuvres à la section française de la XXVème Biennale de Venise. Et les distinctions suivent : en 1953, Alfred Manessier reçoit le premier prix de peinture à la Biennale de São Paolo ; en 1955, il obtient le grand prix de peinture à l’Institut Carnegie de Pittsburg ; en 1962, il reçoit le grand prix de la peinture de la Biennale de Venise.

De nombreuses grandes rétrospectives sur l’œuvre du peintre Alfred Manessier sont présentées en France et à l’étranger. Dès 1955, une rétrospective lui est consacrée au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et au Stedelijk van Abbemuseum à Eindhoven aux Pays-Bas. Une exposition d’art personnelle itinérante lui est organisée à travers l’Allemagne : Hanovre, Essen, La Haye et en Suisse à Zürich, entre 1958 et 1959. En 1964, deux expositions personnelles sur les œuvres d’Alfred Manessier sont organisées à la Phillips Collection de Washington D.C., puis à l’University of Notre-Dame dans l’Indiana. Plusieurs rétrospectives du peintre Alfred Manessier sont aussi présentées dans les pays scandinaves : en Norvège en 1965 et en 1969 ; en Suède en 1965 et en 1984. À l’automne 1973, une rétrospective itinérante sur l’œuvre du peintre est montée au Portugal : à la Fondation Gulbenkian à Lisbonne puis au Musée Soares dos Reis à Porto. En 1974, une exposition d’art personnelle d’Alfred Manessier est présentée au Musée d’Art et d’Histoire à Neuchâtel et une exposition itinérante sur son œuvre est organisée à travers l’Autriche la même année. Entre 1989 et 1991, une longue exposition personnelle itinérante sur le peintre : Manessier, le Regard, la Couleur, la Pierre, 40 ans de lithographie, voyage à travers le monde, de l’Amérique latine au Japon, en passant par la Grèce, la Turquie et l’Égypte. Entre 1992 et 1993, la grande rétrospective itinérante sur l’œuvre d’Alfred Manessier est présentée successivement au Grand Palais à Paris, à la Villa Médicis à Rome et au Musée des beaux-arts de Budapest.

Le peintre Alfred Manessier meurt le 1er août 1993 à Orléans des suites d’un accident de voiture.

© Galerie Diane de Polignac / Astrid de Monteverde

alfred manessier - atelier

Portrait d’Alfred Manessier dans son atelier
© Donation Denise Colomb, Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP

alfred manessier - portrait

Portrait d’Alfred Manessier, 1949
© Jeanne Bucher Jaeger

Collections (sélection)

Collections (sélection)

Abbeville, Musée Boucher-de-Perthes

Agen, Musée municipal

Alençon, Musée des beaux-arts et de la dentelle

Amien, Fonds régional d’Art contemporain (FRAC) de Picardie

Amien, Musée de Picardie

Amsterdam, Stedelijk Museum

Baerum (Norvège), Fondation Sonja Henie-Niels Onstad

Beauvais, Galerie nationale de la tapisserie

Besançon, Musée des beaux-arts et d’archéologie

Bruxelles, Musées royaux des beaux-arts

Céret, Musée d’Art moderne

Chartres, Centre international du vitrail

Chartres, Musée des beaux-arts

Châteaugiron, Fonds régional d’Art contemporain (FRAC) de Bretagne

Colmar, Musée d’Unterlinden

Créteil, Fonds départemental d’Art contemporain du Val-de-Marne

Cuauhtemoci (Mexique), Chihuahua Museo

Dijon, Musée des beaux-arts

Dunkerque, Musée des beaux-arts

Eindhoven (Pays-Bas), Stedelijk Van Abbemuseum

Grenoble, Musée de Grenoble

Halmsted (Suède), Mjellby Konstgard

Johannesburg, Johannesburg Art Gallery

Le Havre, Musée des beaux-arts

Le Touquet, Musée municipal

Lille, Palais des beaux-arts

Lisbonne, Museu Calouste Gulbenkian

Londres, Tate Gallery

Lund (Suède), Konsthall

Lyon, Musée des beaux-arts

Madrid, Museo Thyssen-Bornemisza

Malmo (Suède), Museum

Marcq-en-Baroeul, Fondation Prouvost – Septentrion

Marseille, Musée Cantini

Metz, Musée d’Art et d’Histoire

Meudon Musée d’Art et d’Histoire

Mexico, Museo Rufino Tamayo

Montbéliard, Musée du château

Montréal, Musée d’art contemporain

Nantes, Musée des arts

New York, NY, The Museum of Modern Art (MoMA)

New York, NY, The Solomon R. Guggenheim Museum

Orléans, Musée des beaux-arts

Oslo, Museet for Samtidskunst

Ottawa, Centre national des arts

Ottawa, National Gallery of Canada

Paris, Bibliothèque nationale

Paris, Mobilier national

Paris, Musée d’Art moderne de Paris

Paris, Musée de la Poste

Paris, Musée des Arts décoratifs

Paris, Musée national d’Art moderne – Centre Pompidou

Pittsburgh, PA, Carnegie Institute Museum of art

Puteaux, Fonds national d’Art contemporain (FNAC)

Quimper, Musée des beaux-arts

Rio de Janeiro, Museu de Arte Moderna

Rotterdam, Museum Boijmans Van Beuningen

Rouen, Musée des beaux-arts et de la céramique

Saint-Dié des Vosges, Musée Pierre Noël

Saint-Étienne, Musée d’Art moderne

São Paulo, Museu de Arte Moderna

Sintra (Portugal), Museu de arte moderna

South Bend, IN, University of Notre Dame

Stockholm, Moderna Museet

Tampere (Finlande), Sara Hildénin taidemuseo

Turin, Museo Civico Arte Contemporanea

Venise, Galleria Internazionale d’Arte Moderna

Villafamès, Museu popular d’art contemporani

Villefranche-sur-Saône, Musée Paul Dini

Vitry, MAC VAL

Washington D.C., The Phillips Collection

Œuvres monumentales et commandes publiques (sélection)

Œuvres monumentales et commandes publiques (sélection)

31 vitraux de la Passion et de la Résurrection pour l’église du Saint-Sépulcre, Abbeville

Décor pour l’église Notre-Dame de Plaimpalais, Alby-sur-Chéran

Décoration murale pour le lycée climatique, Argelès-Gazost

Décor pour l’église Saint-Pierre, Trinquetaille, Arles

Vitraux pour la Capelleta, Céret

Tapisserie pour le hall d’administration de l’École centrale des arts et manufactures, Châtenay-Malabry

Tapisserie pour l’abbaye cistercienne de Morimond, Chapelle Sainte-Ursule, Fresnoy-en-Bassigny

Tapisserie pour l’hôtel de ville de Grenoble

Décor pour la chapelle Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte-Face, Hem

Décor pour le Centre administratif du Port autonome, Le Havre

Vitraux pour la chapelle Notre-Dame de la Paix, Le Pouldu

Vitraux pour l’église paroissiale Saint-Michel, Les Breseux

Tapisserie pour l’église du couvent des Dominicains, Lille

Vitraux pour la chapelle Notre-Dame de la Bonne Nouvelle, Locronan

Tapisserie pour l’église Saint-Tudy, Loctudy

Élément de décor pour l’Institut régional de l’Administration, Metz

Vitraux pour la chapelle du Couvent des Sœurs de l’Assomption, Paris 14ème

Huile sur bois, Couvent des Carmes – Villa de la Réunion, Paris 16ème

Tapisserie monumentale, Maison de la Radio, Paris 16ème

Mosaïque pour le Centre nationale de pastorale liturgique, Paris 6ème

Tapisserie, église Notre-Dame des Champs, petit oratoire, Paris 6ème

Vitraux, église Saint-Bénigne, Pontarlier, Suisse

Vitraux pour la cathédrale de Saint-Dié des Vosges

Vitraux pour l’église de la Nativité de la Vierge, Saverne

Tapisserie, chapelle du Couvent des Carmes, Toulouse

Vitraux pour la chapelle du Carmel, Verdun

Vitraux pour la chapelle du Château de Vogüé

Vitraux pour la chapelle de la Ermita, Luchente, Espagne

Tapisserie pour l’Ambassade de France à Washington D.C.

Exposition collective, Galerie René Drouin, Paris, 1946

Expositions personnelles, Galerie de France, Paris, 1952, 1956, 1958, 1966, 1970, 1975, 1978, 1983, 1989, 1993-1994

Exposition personnelle, Pierre Matisse Gallery, New York, 1953

Manessier, Stedelijk van Abbemuseum, Eindhoven (Pays Bas), 1955

Alfred Manessier, Kunsthaus, Zurich, 1959

Manessier : oeuvres de 1935 à 1968, Musée de Metz, 1969

Manessier : oeuvres de 1935 à 1968, exposition itinérante : Musée d’Art et d’Histoire, Luxembourg ; Stàadtisches Museum, Trêves (Allemagne), 1969

Manessier : oeuvres de 1935 à 1969, Musée des beaux-arts, Dijon, 1970

Alfred Manessier : paintings, tapestries, stained-glass designs, drawings and prints, The Arts Club of Chicago, Washington, 1971

Manessier : suite de douze tapisseries sur le thème des Cantiques spirituels de saint Jean de la Croix tissées par l’Atelier Plasse Le Caisne, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, Paris, 1971-1972

Manessier, Fundaçao Calouste Gulbenkian, Lisbonne, 1973

Manessier : peintures de 1943 à 1973, tapisseries sur le thème des Cantiques spirituels de saint Jean de la Croix, tissées par les Ateliers Plasse Le Caisne, Musée Fabre, Montpellier, 1974

Alfred Manessier, exposition itinérante en Autriche : Museum des 20. Jahrhunderts, Vienne ; Kärntner Landesgalerie, Klagenfurt ; Wolfgang-Gurlitt-Museum, Neue Galerie, Linz, 1974

Alfred Manessier, Musée Dynamique, Dakar, 1976

Manessier, rétrospective, Grand Palais, Paris, 1992-1993

Alfred Manessier – 1911-1993. Peintures, aquarelles, vitraux, lithographies, Musée des beaux-arts, Angers, 1994

Alfred Manessier, Musée de Cambrai, Cambrai, 1998

Alfred Manessier (1911-1993). Du trait à la couleur (dessin, peinture, tapisserie, vitrail), Palais du Roi de Rome, Rambouillet, 2002

Genèse d’une oeuvre. Alfred Manessier et les vitraux de l’église Saint-Sépulcre d’Abbeville (1982-1993), Musée Boucher-de-Perthes, Abbeville, 2003

Alfred Manessier. Paysages de la baie de Somme et de Picardie, Musée de Picardie, Amiens, 2004-2005

Alfred Manessier. Les Tours et autres peintures, Arsenal-Musée, Abbaye Saint Jean-des-Vignes, Soissons, 2005

Dation et dons aux collections nationales, Musée National d’Art moderne, Paris, 2006

Manessier en Provence, Musée Cantini, Marseille, 2008

Expositions (sélection)

Expositions (sélection)

Salon des indépendants, Paris, 1933

Vingt jeunes peintres de la tradition français, Galerie Braun, Paris, 1941

Exposition collective, Galerie de France, Paris, 1943

Salon d’Automne de la Libération, Paris, 1944

Salon de Mai, Paris, 1945

Jeune peinture française, Palais des beaux-arts, Bruxelles, 1945

Expositions collectives, Galerie Drouin, Paris, 1946

Expositions collectives, Galerie Jeanne Bucher, Paris, 1948, 1949, 1952, 1957, 1960, 2007, 2016, 2017

Exposition Manessier – Lithographie et Peintures sur le thème de Pâques, exposition itinérante : Galerie Jeanne Bucher, Paris ; Galerie Terret, Nantes ; Musée de Picardie, Amiens, 1949

Manessier – Peintures récentes, Galerie Billiet-Caputo, Paris, 1949

Expositions personnelles, Galerie Jeanne Bucher, Paris, 1949

La Nouvelle Peinture française, Musée de l’État, Luxembourg, 1949

Maîtres de l’art graphique français d’aujourd’hui, Kunstverein, Constance, 1949

Art sacré – Œuvres françaises des XIXème et XXème siècles, Musée national d’Art, Paris, 1950

Alfred Manessier, Galerie Apollo, Bruxelles, 1951-1952

Pariser Malerei der Gegenwart / Peintres parisiens de la deuxième génération, Kunsthalle, Bâle, 1951

Art français religieux, Stedelijk museum, Eindhoven (Pays-Bas), 1951

Expositions personnelles, Galerie de France, Paris, 1952, 1956, 1958, 1959, 1966, 1970, 1972, 1975 1978, 1983, 1993

Tendances actuelles de l’École de Paris, Kunsthalle, Berne, 1952

IIème Biennale, Musée d’Art Moderne, São Paulo, 1953

Younger European Painters, a selection, The Solomon R. Guggenheim Museum, New York, 1953

Exposition personnelle, Pierre Matisse Gallery, New York, 1953

Alfred Manessier, Galleria Mario Lattes, Turin, 1953

Alfred Manessier, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, 1955

Alfred Manessier, Stedelijk van Abbemuseum, Eindhoven (Pays-Bas), 1955

Alfred Manessier, cinquante peintures, Musée municipal, Tourcoing, 1955

Manessier, exposition itinérante : Kestner-Gesellschaft, Hanovre ; Museum Folkwang, Essen ; Gemeentemuseum, La Haye ; Kunsthaus, Zürich, 1958-1959

Cantiques spirituels de Saint Jean de la Croix, Galerie de France, Paris, 1959

Nieuwe religieuze Kunst, Stedelijk Museum Het Prinsenhof, Delft, Pays-Bas, 1959

Biennale de Venise, Venise, 1958, 1962

Exposition collective, Galerie de France, Paris, 1960

Peinture française, exposition itinérante : Musée d’Art contemporain, Montréal ; Québec, 1960

Paintings by Alfred Manessier, exposition itinérante aux États-Unis: The Phillips Collection, Washington D.C. ; Art Gallery, University of Notre-Dame, South Bend (Indiana), 1964

Alfred Manessier, Kunstnermes Hus, Oslo, 1965

Alfred Manessier, Konsthall, Lund (Suède), 1965

Alfred Manessier, Musée Fabre, Montpellier, 1967

Alfred Manessier, Kunsthaus, Zürich, 1968

Alfred Manessier – œuvres de 1935 à 1968, exposition itinérante : Musée des beaux-arts, Metz ; Musée d’histoire et d’art, Luxembourg ; Städtisches Museum, Trèves (Allemagne), 1969

Art et Matière, Pavillon français, Montréal, 1969

Selection from the Solomon R. Guggenheim, Art Museum, Cincinnati, 1969

Alfred Manessier, Kunsthalle, Brême, 1970

Alfred Manessier – œuvres de 1935 à 1968, Musée des beaux-arts, Dijon, 1970

Alfred Manessier, Ancienne Abbatiale, Bellelay, 1970

Alfred Manessier, Paintings, Tapestries, Stained-glassed designs, Drawings and Prints, exposition itinérante aux États-Unis : Art Gallery, University of Notre-Dame, South Bend, (Indiana) ; The Arts Club, Chicago, 1971

Les Cantiques spirituels de saint Jean de la Croix, Chapelle du Château, Maintenon, 1971

Manessier, suite de douze tapisseries sur le thème des Cantiques spirituels de saint Jean de la Croix tissées par l’Atelier Plasse Le Caisne, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, Paris, 1971-1973

Manessier, peintures et tapisseries, exposition itinérante : Fondation Calouste Gulbenkian, Lisbonne ; Musée Soares dos Reis, Porto, 1973

Tapisseries sur le thème des cantiques spirituels de Saint Jean de la Croix tissés par les ateliers Plasse Le Caisme, Musée Fabre, Montpellier, 1974

Manessier, Musée d’Art et d’Histoire, Neuchâtel, 1974

Manessier, exposition itinérante en Autriche : Museum des 20 Jahrhunderts, Vienne ; Kârntner Landesgalerie, Klagenfurt ; Wolfgang-Gurlitt Museum, Linz, 1974

Panorama. Exposition Alfred Manessier, Musée Dynamique, Dakar, 1976

Alfred Manessier, rétrospective, Palais des Beaux-Arts, Charleroi, Belgique, 1979

Manessier, exposition itinérante en Norvège : Fondation Sonja Henie-Niels Onstad, Oslo-Hovikodden ; Kunstgalleri, Trondheim ; Kunstforening, Bergen, 1979

Alfred Manessier, toiles, tapisseries, lithographies, Institut Français, Athènes, 1979

Alfred Manessier, Das graphische Werk 1949-1978, Traklhaus, Salzbourg, 1979

Manessier, tapisseries, peintures, estampes, Salle des Écuries de Saint-Hugues, Cluny, 1979

Œuvre gravé de Manessier 1949-1978, exposition itinérante : Marburger Kunstverein, Marburg (Allemagne) ; Verein Stiftsmuseum, Millstatt (Autriche) ; Académie catholique de l’Episcopat, Fribourg (Suisse), 1980

Premier salon du vitrail, Grenier de Loëns, Centre international du Vitrail, Chartres, 1980

Rétrospective, Musée de la Poste, Paris, 1981

Alfred Manessier, Mjällby Konstgard, Halmstad (Suède), 1984 

Manessier et l’Union Havraise des Arts Plastiques, Musée des beaux-arts André Malraux, Le Havre, 1984

Les années 50 – l’art abstrait, Centre d’art contemporain, Abbaye Saint-André, Meymac, 1985

Manessier, Peintures et Lavis 1948-1985, Centre Noroît, Arras, 1986

Douze tapisseries de Manessier, les Cantiques spirituels de saint Jean de la Croix par l’Atelier Plasse Le Caisne, Musée Thomas Dobrée, Nantes, 1986

Salon des peintres du Mantois – Hommage à Alfred Manessier, Hôtel de ville, Mantes-la Jolie, 1987

Un siècle de vitrail en Picardie, Chapelle des Visitandines, Amiens, 1987

Manessier – La Passion 1948-1988, exposition itinérante : ELAC, Lyon ; Musée des beaux-arts et d’archéologie, Besançon ; Festival d’Echternach, Château de Vianden (Luxembourg) ; Mjällby Konstgård, Halmstad (Suède) ; Royal Hospital Kilmainham, Dublin, 1988

Maquettes des vitraux de la cathédrale et œuvres récentes, Musée municipal, Saint-Dié, 1988

Art et philatélie, exposition itinérante : Musée municipal, Saint-Maur-des-Fossées ; Villa Médicis, Rome, 1988

Manessier, le Regard, la Couleur, la Pierre, 40 ans de lithographie, exposition itinérante : Casa França-Brasil, Rio de Janeiro ; Musée Provincial des Beaux-Arts, Santa-Fe (Nouveau-Mexique) ; Musée Ralli, Punta del Esté (Uruguay) ; Centre d’exposition du Palais municipal, Montevideo ; Institut culturel français, Santiago du Chili ; Maison de France, Saint Domingue (République Dominicaine) ; Galerie de l’Hôtel de Ville, Prague ; Musée d’art moderne, Ankara ; École d’Architecture, Thessalonique (Grèce) ; Pinacothèque Nationale, Athènes ; Auberge de France, Rhodes ; Centre culturel, Alexandrie ; Institut franco-japonais, Tokyo ; Galerie Chosun Ilbo, Séoul ; Musée national, Port-au-Prince, (Haïti), 1989-1991

Manessier – œuvres 1927-989, Musée Boucher de Perthes, Abbeville, 1990

Alfred Manessier – Lithographies sur le thème de Pâques (1949, 1978), Tour des archives de l’Abbaye, Ambronay, 1992

Rétrospective Alfred Manessier, exposition itinérante : Galeries nationales du Grand Palais, Paris ; Villa Médicis, Rome ; Musée des Beaux-Arts, Budapest, 1992

Alfred Manessier – Vitraux – 1948-1993, exposition itinérante : Grenier de Loëns, Centre international du Vitrail, Chartres, France ; Musée Suisse du vitrail, Romont, 1992

L’Art sacré en France au XXème siècle – Du désir de spiritualité dans l’Art Contemporain, Centre Culturel, Boulogne-Billancourt, 1993

Manessier – œuvre tissé : tapisseries, vêtements liturgiques, exposition itinérante : Payerne, Suisse ; Musée départemental de la Tapisserie, Aubusson ; Musée des beaux-arts, Arras, 1993

Manessier – œuvre tissé : tapisseries, vêtements liturgiques, Musée d’Angers, Abbaye du Ronceray, Angers, 1994

Quinze lithographies sur le thème de Pâques, Espace Georges Bernanos, Paris, 1996

Maquettes des vitraux de l’église du Saint-Sépulcre d’Abbeville, Espace Georges Bernanos, Paris, 1997

Rétrospective, Musée de Cambrai, 1998

Tapisserie et Maquettes de Vitraux, Musée de Borda, Dax, 1998

Passions, Moissons et Alléluias, Musée de Quesnel-Morinière, Coutances (France), 1999

Alfred Manessier – Combats pour l’Espoir, Centre d’Art et de Culture, Meudon, 2000-2001

Les Cantiques Spirituels de Saint-Jean-de-la-Croix, La Chaise-Dieu, 2001

Les Cantiques Spirituels de Saint-Jean-de-la-Croix, Cathédrale de Beauvais, Beauvais, 2002

Manessier – Du trait à la couleur – Un choix d’œuvres de 1935 à 1993, Palais du Roi de Rome, Rambouillet, 2002

Livres illustrés par Manessier, Bibliothèque Robert Maller, Abbeville, 2003

Paysages de la Baie de Somme et de Picardie, exposition personnelle, Musée d’Amiens, 2004

Alfred Manessier. Dations et dons aux collections nationales, Musée national d’art moderne – Centre Pompidou, Paris, 2006

Alfred Manessier en Provence, Musée Cantini, Marseille, 2008

Alfred Manessier, Opération Hortillonnages, Musée de Picardie, Amiens, 2012

Exposition personnelle, Musée d’art religieux de Fourvière, Lyon, 2015

Exposition personnelle, Prieuré d’Airaines, 2017

Bibliographie (sélection)

Bibliographie (sélection)

Jean Cayrol, Manessier, Paris, Georges Fall, collection Le Musée de Poche, 1955

Josef-Paul Hodin, Manessier, Neuchâtel, Ides et Calendes, 1972

François Barré, Claire Stoullig, Ole Henrick Moe, Louis Marin, Pierre Encrevé, Daniel Abadie (textes), Manessier, Paris, Centre national des arts plastiques; Genève, Albert Skira, 1992

Gérard Pfulg, Gottfried Sprondel, Armelle Langlois (textes) et Pierre Encrevé et Alfred Manessier (conversation), Alfred Manessier, les vitraux (die Glasmalereien), Romont, Musée suisse du vitrail; Chartres,Centre international du vitrail; Bern, Benteli Verlag, 1993

Jean Leymarie (préface), Martine Mathias et Sylvie Ollivier (textes) ; Jean Manessier (propos), Manessier – Œuvre tissé, Paris, Comité d’organisation pour l’exposition itinérante Manessier – œuvre tissé, 1993

Lydia Harambourg, L’École de Paris, 1945-1965. Dictionnaire des peintres, Neuchâtel, Ides et Calendes, 1993

Bernard Ceysson, Jean-Marie Lhôte (textes), Manessier – Lumières du Nord, Tournai, La Renaissance du Livre, 2000

Djilali Kadid (dialogue), Christine Manessier (postface), Manessier en Algérie, Alger/Paris, Marsa, 2001

Sabine de Lavergne, Alfred Manessier, une aventure avec Dieu : essai sur les messages spirituels du peintre, Laval, Siloë, 2003

Jean-François Cocquet, Prisca Hazebrouck (textes), Manessier au Saint-Sépulcre d’Abbeville, Paris, Ereme, 2003

Jean-Pierre Bourdais, Alfred Manessier, mon ami, Laval, Siloë, 2004

Hélène Claveyrolas, Les Vitraux d’Alfred Manessier dans les édifices historiques, Paris, Complicités, 2006

Jean-Pierre Changeux (préface), Christian Briend, Georges Rodesch (textes), Manessier dans les Musées de France, Saint-Rémy-en-l’Eau, Monelle Hayot, 2006

Faq Alfred Manessier

Sur la page FAQ ALFRED MANESSIER retrouvez l’ensemble des questions et des réponses dédiées à l’artiste peintre d’art moderne Alfred Manessier.