L’entrée de Bonifacio – 1995

Bernard Buffet

Galerie Diane de Polignac

Huile sur toile
130 x 89 cm
Signé « Bernard Buffet » en haut à droite, d
até « 1995 » en haut à gauche
Titré « L’entrée de Bonifacio » au dos

bernard buffet - l entrée de Bonifacio 1995

D’une immense culture artistique et doté d’une mémoire visuelle colossale, Bernard Buffet se réfère très souvent aux grands genres de la peinture classique dans ses œuvres. Avec l’Entrée de Bonifacio, Bernard Buffet s’approprie le genre du paysage.

Cette falaise escarpée face à la mer permet à Bernard Buffet de rendre hommage à l’un de ses peintres favoris : Gustave Courbet (1819-1877). Bernard Buffet compose ses œuvres de mémoire et non sur le motif. Pour la représentation des paysages, l’artiste se réfère également à son importante collection de cartes postales. Il s’en inspire pour ses représentations réelles ou imaginaires, toujours peintes dans le secret de l’atelier.
Cette utilisation du modèle photographique le rapproche encore de Gustave Courbet. En effet, on sait que le chef de file du réalisme s’inspirait des photographies de Gustave Le Gray (1820-1884) pour ses paysages.

Les paysages de Bernard Buffet se caractérisent par l’absence de personnage. Qu’ils s’agissent de rues ou de plages, les lieux sont vides de toute présence humaine. Buffet prend très tôt l’habitude de représenter ses vues sans aucune circulation humaine, probablement en souvenir d’une adolescence passée dans le Paris occupé soumis au couvre-feu.

Galerie d’Art Diane de Polignac » Artistes » Bernard Buffet » Peinture L’entrée de Bonifacio