Opus 271 – 1945

Gérard Schneider

Galerie Diane de Polignac

Huile sur toile
130 x 97 cm
Signé en bas à droite ; titré au dos

gerard schneider - opus 271 1945

Avec Gérard Schneider, la forme naît d’elle-même, presque comme une évidence. Mais pour atteindre la maîtrise d’une gestuelle assurée, l’artiste va tâtonner, expérimenter formes et couleurs sur la surface plane, à la recherche d’un nouvel espace pictural. D’abord, Gérard Schneider peint des formes cernées, comme enchevêtrées. Cette abstraction contenue, rigide, laisse pourtant déjà apparaître la courbe et la ligne oblique dans ce florilège de formes proposées, comme dans le tableau Opus 271 de 1945.