Sans titre – 1980 ca.

Loïs Frederick

Galerie Diane de Polignac

Acrylique sur toile
81 x 100 cm

peinture de lois frederick 1970

Issue des plaines agricoles du Nebraska, Loïs Frederick est une terrienne qui crée dans ses œuvres une abstraction solidement construite. C’est la brosse appliquée, déroulée sur la toile qui structure son œuvre. Loïs Frederick déploie son geste dans un mouvement ascendant et descendant. Elle rejoint en cela la technique picturale du push and pull mise au point par le peintre Hans Hofmann, dans laquelle les couleurs posées en aplats denses, « avancent » et « reculent » sur le support, créant alors un réseau de contrastes dans l’espace pictural.

Comme Jackson Pollock et Robert Motherwell, Loïs Frederick appréhende la toile posée à même le sol : le champ de vision y est facilité ; plus large, il permet d’envisager plus aisément l’immensité des espaces. Mais contrairement à Jackson Pollock qui déployait toute son énergie physique dans une gestuelle créatrice, Loïs Frederick déroule sa brosse dans un processus de création lent, maîtrisé, voire méditatif. Tout est intensité contenue dans les maillages d’une couleur étalée et superposée.