georges mathieu - portrait

Georges Mathieu

(1921-2012)

Artiste peintre français, Georges Mathieu est l’un des pionniers de l’Abstraction lyrique. Il est également l’un des premiers artistes à peindre en public, liant ainsi la peinture et la performance.

Pour recevoir des informations sur les œuvres disponibles de Georges Mathieu,
merci de NOUS CONTACTER.

Le peintre Georges Mathieu et l’Abstraction lyrique

Georges Mathieu naît à Boulogne-sur-Mer le 27 janvier 1921 dans une famille de banquiers. Après des études de lettres, de droit et de philosophie, l’artiste se met à peindre en 1942.

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, l’artiste peintre Georges Mathieu s’engage pleinement dans une peinture non-figurative gestuelle qu’il appelle « Abstraction lyrique » et qu’il défend ardemment face à l’abstraction géométrique. Peintre, il devient l’un des penseurs de cette nouvelle forme d’abstraction. Il rapproche d’ailleurs l’Abstraction lyrique à l’Action Painting qui se développe au même moment aux États-Unis. À Paris, Georges Mathieu se plonge dans toute l’effervescence de la scène artistique d’Après-guerre. En 1947, il participe au Salon des Réalités Nouvelles et au Salon des Surindépendants. Le peintre expose également à l’exposition d’art collective H.W.P.S.M.T.B de la Galerie Colette Allendy en 1948, aux côtés d’Hans Hartung et de Wols. D’autres galeries d’art parisiennes présentent les œuvres de Georges Mathieu, comme la Galerie René Drouin en 1950, la Galerie Nina Dausset en 1951 lors de l’exposition Véhémences confrontées, le Studio Paul Facchetti en 1951 et en 1952, la Galerie Pierre en 1956. Mais c’est surtout la Galerie Rive Droite à Paris qui présentera régulièrement son travail de 1954 à 1971.

Georges Mathieu et la peinture-performance

À partir de 1950, l’artiste peintre Georges Mathieu réalise ses premières œuvres d’art tachistes. À cette époque, il commence à titrer ses peintures par des références à l’Histoire de France, notamment le Moyen-Âge qui le fascine, telle La Bataille de Bouvines peinte en avril 1954. Georges Mathieu rapproche également la peinture de la performance, du « happening » : le peintre réalise alors son œuvre en direct devant un public, comme le tableau Les Capétiens partout, peint en 1h20 devant le château de Jean Larcade à Saint-Germain-en-Laye. Durant ces performances, l’artiste Georges Mathieu révèle au public son processus de création, s’expose aux yeux de tous dans son acte créateur : sans esquisse, ni dessin préparatoire, l’artiste peint ses œuvres librement, spontanément, utilisant la couleur directement sortie du tube. Avec Georges Mathieu, les signes juxtaposés n’ont plus de signification littérale, mais sa peinture gestuelle le rapproche cependant des pratiques artistiques orientales : André Malraux qualifie même le peintre Georges Mathieu de « calligraphe occidental ».

Reconnaissance internationale pour le peintre Georges Mathieu

Dès les années 1950, l’œuvre d’art de Georges Mathieu traverse les mers et est présentée aussi bien aux États-Unis qu’au Japon. Plusieurs galeries d’art new-yorkaises présentent l’œuvre de Georges Mathieu lors d’expositions : la Perspective Gallery, la Stable Gallery, la Galerie Alexander Iolas. Mais c’est surtout à la Kootz Gallery que le travail du peintre Georges Mathieu est annuellement présenté de 1954 à 1960. Georges Mathieu est aussi exposé à l’Art Institute de Chicago en 1954 et participe à l’exposition collective Art from France au San Francisco Museum of Art en 1956. En 1957, les peintures de Georges Mathieu sont exposées dans des galeries d’art japonaises, à Tokyo et à Osaka. L’artiste se rend cette année-là au Japon où il reçoit un succès triomphal.

Globe-trotter, le peintre Georges Mathieu voyage régulièrement à travers le monde. Il séjourne aux États-Unis où il rend visite à des amis dans les prestigieuses universités de Berkeley, de Yale, de Princeton, ainsi qu’au Massachusetts Institute of Technology. Georges Mathieu voyage aussi au Brésil, en Argentine, au Liban, en Israël, au Canada, à travers l’Europe aussi…

De nombreuses expositions d’art sur les œuvres du peintre Georges Mathieu sont présentées à travers le monde : à la Kunstverein de Cologne en 1959, à Paris au Grand Palais en 1978, à New York en 1979 et en 1985, à Montréal en 1979, à Rio de Janeiro en 1982, à Singapour en 1984… plus récemment une rétrospective du peintre Georges Mathieu a été présentée à la Galerie nationale du Jeu de Paume à Paris en 2002.

L’univers du peintre Georges Mathieu

À partir de 1962, le peintre Georges Mathieu cherche à transformer son « langage » en « style », souhaitant participer à l’harmonie de l’homme avec son milieu. Tout un univers Georges Mathieu est ainsi créé sur différents supports : des meubles, des bijoux… Diverses collaborations artistiques sont aussi nouées : avec la Manufacture nationale des Gobelins pour la réalisation de tapisseries, avec la Manufacture de Sèvres pour l’édition d’assiettes, avec la Monnaie de Paris pour édition d’une nouvelle pièce de 10 francs, avec la compagnie aérienne Air France pour la réalisation d’affiches. Le peintre Georges Mathieu conçoit aussi des timbres, des grilles, des fontaines… il dessine même les plans d’une usine à Fontenay-le-Comte en Vendée.

Georges Mathieu réalise aussi des sculptures monumentales : au Complexe Sportif de Neuilly (1982), au C.E.S. de Charenton (1982), à la tour Elf-Aquitaine à la Défense et peint des œuvres d’art monumentales pour des espaces publics, comme La délivrance d’Orléans par Jeanne d’Arc (1982) pour la Mairie d’Orléans et la décoration des plafonds de la Mairie de Boulogne-Billancourt (1984-85).

À partir de 1985, l’œuvre de l’artiste peintre Georges Mathieu évolue et vit un vrai « tournant cosmique » : la composition centrale est abandonnée afin de laisser les formes envahir toute la surface de la toile.

En parallèle de son travail de peintre, Georges Mathieu devient en 1947 Directeur des Relations publiques de la compagnie aérienne américaine United States Lines à Paris, puis Rédacteur en chef de l’United States Lines Review à Paris de 1950 à 1953. Il dirigera ensuite cette revue bilingue pendant dix ans, de 1953 à 1964, une revue qui s’intéressera à des thèmes aussi divers que : « L’Art et la Connaissance des deux côtés de l’Atlantique » (1953-1954), « Le Jeu » (1956-1957), « La Fête » (1960-1961), « Le Dandysme » (1962-1963) …

Le peintre Georges Mathieu décède le 10 juin 2012 à Boulogne-Billancourt.

© Galerie Diane de Polignac

georges mathieu - portrait 1960

Collections (sélection)

Collections (sélection)

Amsterdam, Fondation Peter Stuyvesant

Antibes, Musée Picasso

Bâle, Kunsthaus

Bennington, VT, Bennington College, Vermont

Boulogne-Billancourt, Mairie

Boulogne-sur-Mer, Château-musée de Boulogne-sur-Mer

Bourgueil, C.E.S.

Brive, Hôtel de Ville

Buffalo, NY, Albright-Knox Art Gallery

Charenton-le-Pont, C.E.S.

Chicago, IL, The Art Institute

Colmar, Musée d’Unterlinden

Cologne, Wallraf-Richartz Museum

Colorado Springs, CO, Colorado Springs Fine Arts Center

Dijon, Musée des beaux-arts

Dunkerque, Lieu d’Art et d’Action Contemporaine (LAAC)

East Lansing, MI, Kresge Art Center

Gand, Museum voor Schone Kunsten

Grenoble, Musée de Peinture et de Sculpture

Helsinki, Didrichsen Art Foundation

Houston, TX, Museum of Fine Arts

Ithaca, NY, White Museum, Cornell University

Jérusalem, Musée National Bezalel

Kansas City, MO, William Rockhill Nelson Gallery

Krefeld (Allemagne), Kaiser Wilhelm Museum

Kruishoutem (Belgique), Fondation Veranneman

Kurashiki (Japon), Musée d’Art de Ohara

La Chaux-de-Fonds (Suisse), Musée des beaux-arts

La Jolla, CA, Museum of Contemporary Art

Le Mont-Dore, Musée Joseph-Foret

Liège, Musée des beaux-arts

Lille, Palais des beaux-arts

Limoges, E.N.S.C.I.

Lodève, Manufacture nationale de la Savonnerie

Londres, Tate Gallery

Los Angeles, CA, Los Angeles County Museum

Ludvigshafen (Allemagne), Städtische Kunstsammlungen und Wilhelm Hack Stiftung

Lyon, Musée des beaux-arts

Mannheim, Städtische Kunsthalle

Montréal, Musée d’Art Contemporain

Neuilly-sur-Seine, Complexe Sportif

New York, NY, Chase Manhattan Plaza

New York, NY, Museum of Modern Art (MoMA)

New York, NY, The Salomon R. Guggenheim Museum

Ontario, Art Gallery

Orléans, Mairie

Orléans, Musée des beaux-arts

Osaka, Gutaï Pinacotheca

Ottawa, Art Gallery of Creater Victoria, D.C. National Gallery

Paris, Bibliothèque nationale

Paris, Fonds National d’Art Contemporain

Paris, Maison de la Radio

Paris, Manufacture nationale des Gobelins

Paris, Monnaie de Paris

Paris, Musée d’Art moderne de Paris

Paris, Musée de la Publicité

Paris, Musée national d’Art moderne – Centre Pompidou

Phoenix, AZ, Phoenix Art Museum

Pittsburgh, PA, Museum of Art, Carnegie Institute

Princeton, NJ, Princeton University Museum

Ravenne, Museo d’Arte

Reykjavik, Musée de Reykjavik

Rio de Janeiro, Musée d’Art Moderne

Rome, Galleria d’Arte Moderna

Saarbrucken (Allemagne), Moderne Galerie

São Paulo, Musée d’Art Moderne

Seattle, WA, Art Museum of Seattle

Sèvres, Manufacture nationale de Sèvres

Stuttgart, Staatsgalerie

Tel-Aviv, Musée de Tel-Aviv

Tokyo, Musée d’Art Moderne

Toulouse, Musée des Augustins

Urbana, IL, Kramert Art Museum

Vascœuil, Château de Vascœuil

Victoria, B.C., Art Gallery of Greater Victoria

Vienne, Museum des 20 Jahrhunderts

Villafames, Museo d’Arte Contemporaneo

Villeneuve d’Ascq, LaM – Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut

Washington, D.C., National Gallery of Art

Wadsworth  Atheneum Museum of Art

Washington D.C., Hirshhorn Museum & Sculpture Garden

Washington D.C., The Phillips Collection

Zürich, Kunsthaus

Expositions (sélection)

Expositions (sélection)

Librairie Dutilleux, Douai, 1942

Salon des Réalités Nouvelles, Paris, 1947

Salon des Surindépendants, Paris, 1947

L’imaginaire, exposition collective, Galerie du Luxembourg, Paris, 1947

H.W.P.S.M.T.B., exposition collective, Galerie Colette Allendy, Paris, 1948

White and Black, exposition collective, Galerie des Deux Îles, Paris, 1948

Exposition collective, Galerie du Montparnasse, Paris, 1948

Exposition collective, Perspective Gallery, New York, 1949

Galerie René Drouin, Paris, 1950

Véhémences confrontées, exposition collective, Galerie Nina Dausset, Paris, 1951

Signifiants de l’Informel
, exposition collective, Studio Paul Facchetti, Paris, 1951

Studio Paul Facchetti, Paris, 1952

Stable Gallery, New York, 1952

Kootz Gallery, New York, 1954, 1955, 1956, 1957, 1959, 1960

Salon de Mai, Paris, 1954

Galerie Rive Droite, Paris, 1954, 1956, 1958, 1961, 1969, 1971

Arts Club, Chicago, 1954

Alexander Iolas, New York, 1955, 1959

Galerie Pierre, Paris, 1956

Institute of Contemporary Art, Londres, 1956

Art from France, exposition collective, San Francisco Museum of Art, San Francisco, 1956

Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, 1957

Galerie Kléber, Paris, 1957

Galerie du Shirokiya, Tokyo, 1957

Galerie du Daïmaru, Osaka, 1957

Galleria del Naviglio, Milan, 1957

Galerie Helios Art, Bruxelles, 1957

Galerie Selecta, Rome, 1957

Galerie Schmela, Düsseldorf, 1958, 1965

Galerie Art Latin, Stockholm, 1958

Galerie Chichio Haller, Zurich, 1958

Kunst Museum, Bâle, 1958

Galerie Internationale d’Art Contemporain, Paris, 1958, 1959, 1960

Musée des Beaux-Arts, Liège, 1958

Kunstverein, Cologne, 1959

Atelier Riehentor, Bâle, 1959

Galleria San Babila, Milan, 1959

Galleria del Cavallino, Venise, 1959, 1960

Haus Lange Museum, Krefeld, 1959

Musée des Beaux-Arts, Neuchâtel, 1959

Galerie San Stephan, Vienne, 1959

Musée de l’Athénée, Genève, 1959

Galerie Jacques Dubourg, Paris, 1959, 1961

Musée d’Art Moderne, Rio de Janeiro, 1959

Galerie Bonino, Buenos Aires, 1959

Musée d’Art Moderne, São Paulo, 1960

Galerie Notizie, Turin, 1960

New London Gallery, Londres, 1960

Ateneo, Madrid, 1960

Palais de la Présidence de la République, Beyrouth, 1961

Galerie Schmela, Düsseldorf, 1961

Galleria del Naviglio, Milan, 1961

Galerie Hilt, Bâle, 1962

Bezalel Museum, Jérusalem, 1962

Neue Galerie im Kunstlerhaus, Munich, 1962

Galleria Boussola, Turin, 1962

Galleria l’Ariete, Milan, 1962

Galleria La Loggia, Bologne, 1962

Musée de Tel Aviv, Tel Aviv, 1962

Dominion Gallery, Montréal, 1963, 1970, 1973, 1976, 1979, 1987

Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, 1963

Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, Paris, 1963

Galerie Arts et Culture, Genève, 1963

Galerie Argos, Nantes, 1964, 1967, 1970

Galerie Gimpel Fils, Londres, 1964, 1968, 1972

Galerie Arditti, Paris, 1964

Galerie Gimpel & Hanover, Zurich, 1965, 1968

Court Gallery, Copenhague, 1965

Galerie Bleue, Stockholm, 1965

Galleri Kaare Berntsen, Oslo, 1965

Dominion Gallery, Montréal, 1965

Galerie Charpentier, Paris, 1965

Galleria del Milione, Milan, 1965

Galerie Saqqâran, Gstaad, 1965

Galleria La Loggia, Bologne, 1966

Galerie La Vieille Échoppe, Saint-Paul-de-Vence, 1966

Galleria d’Arte dell’A.A.B., Brescia, 1966

Musée des beaux-arts, Nantes, 1966

Kölnischer Kunstverein, Cologne, 1967

Musée national d’Art moderne, Paris, 1967

Galerie Kontakt, Anvers, 1968

Galerie des Bastions, Genève, 1968

Musée des beaux-arts, La Chaux-de-Fonds, 1968

Galerie Air France, Londres, 1968

Galerie Air France, New York, 1968

Musée des Gobelins, Paris, 1969

Galleria del Milione, Milan, 1969

Arts Council of Northern Ireland, Belfast, 1970

Galleria Il Cancello, Bologne, 1970

Musée des beaux-arts, Rennes, 1970

Galerie Veranneman, Bruxelles, 1971

Hôtel de la Monnaie, Paris, 1971

Galerie Kontakt, Anvers, 1971

Galerie Stadler, Paris, 1971

Galleria La Boussola, Turin, 1971

Galerie Argès, Bruxelles, 1971

Lalikata Academy, New Delhi, 1971

Galerie Suzanne Egloff, Bâle, 1972

Galerie Lambert-Monet, Genève, 1972

Centre d’Art, Beyrouth, 1972

Galerie Tallien, Saint-Tropez, 1972

Galerie du Triangle, Paris, 1972

Galerie Verbeke, Paris, 1973

Opéra de Berlin, Berlin, 1973

Galerie Beaubourg, Paris, 1974

Musée Picasso, Antibes, 1976

Galerie Beaubourg, Barcelone, 1976

Galeria Punto, Valence, 1977

Galeria Ruiz-Castillo, Madrid, 1977

Galeria Valera, Bilbao, 1977

Kursaal, Ostende, 1977

Bodrum Kat, Festival International, Istanbul, 1977

Château de Simiane, Valréas, 1977

Grand Palais, Paris, 1978

Festival d’Art Lyrique, Aix-en-Provence, 1978

Galerie de la Prévôté, Aix-en-Provence, 1978

Galerie Ducastel, Avignon, 1978

Wildenstein, New York, 1979

Galerie Protée, Toulouse, 1979

Galerie Lauter, Mannheim, 1980

Galerie Art Contemporain, Foire de Bâle, Bâle, 1980

Musée de la Poste, Paris, 1980

Galerie Protée, Paris, FIAC 1981, 1986, 1988, FIAC 1989

Hôtel Méridien, Tunis, 1982

Galerie Jade, Colmar, 1982

Regency Intercontinental Hotel, Bahreïn, 1983

Château de Vascœuil, Vascœuil, 1983

Galerie Pro Arte Kasper, Morges, 1983

Hôtel Méridien, Singapour, 1984

Théâtre Municipal, Brive, 1984

Galerie Alain Moyon-Avenard, Nantes, 1985

Wally Findlay Galleries, New York, 1985

Palais des Papes, Avignon, 1985

Galerie Rue Calvin, Genève, 1985

Wally Findlay Galleries, Palm Beach, 1986

Galerie du Luxembourg, Luxembourg, 1986

Wally Findlay Galleries, New York, 1987

Galerie Semiha Humber, Zurich, 1987

Galerie Sapone, Nice, 1987

Galerie de Bellecour, Lyon, 1987

Galleria Tedia, Milan, 1987

Galerie Protée, Toulouse, 1987

Galerie Guy Peters, Gand, 1987

Galerie La Loggia, Bologne, 1987

Fondation d’Angelo, Maddaloni, 1988

Galerie Narciso, Turin, 1988

Galerie De Crescenzo, Rome, 1988

Galerie Mischkind, Lille, 1988

Galerie Biniano, Finale Ligure, 1988

Galerie Guy Peters, Knokke-le-Zoute, 1988

Art Valley ’88, Forte dei Marmi, 1989

Abbaye des Cordeliers, Châteauroux, 1990

Elleni Galleria d’arte, Bergame, 1990

Galleri Östermalm, Stockholm Art Fair, 1990

Galleria Arte 92, Milan, 1991

Musée Léon Dierx, Saint-Denis, La Réunion, 1991

Château-Musée de Boulogne-sur-Mer, 1992

La France de Mathieu, Galeries de Saint-Germain, Saint-Germain-en-Laye, 1994

Autour de la Bataille de Hastings, Espace d’Art Moderne et Contemporain de Toulouse et Midi-Pyrénées, Toulouse, 1995

Rétrospective, Galerie Nationale du Jeu de Paume, Paris, 2002

Pour un Art de Vivre, Palais Bénédictine, Fécamp, 2003

Rétrospective, Salle Saint-Georges et Cathédrale Saint-Paul, Liège, 2003

Rétrospective, Galleria Gruppo Credito Valtellinese, Milan, 2003

Petite Écurie du Château de Versailles, Versailles, 2006

Espace d’Art Contemporain Fernet Branca, Saint-Louis, 2006

Espace Georges Mathieu, Château-Musée de Boulogne-sur-Mer, 2008

Galerie du Centre culturel français de Milan, 2011

Galleria Agnellini Arte Moderna, Brescia, 2011

Art of Another Kind, exposition collective, Guggenheim, New York, 2012

Galerie Mucciaccia, Rome, 2013

Georges Mathieu, vers l’Abstraction Lyrique, Château-Musée de Boulogne-sur-Mer, 2014

Hartung et les peintres lyriques, exposition collective, Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la Culture, Landerneau, 2016

Le geste et la matière, une abstraction “autre”, Paris, 1945-1965, exposition collective, Centre Pompidou / Fondation Clément, Martinique, 2017

Bibliographie (sélection)

Bibliographie (sélection)

Georges Mathieu, De l’abstrait au possible, Paris, Cercle d’Art Contemporain, 1959

Georges Mathieu, Au-delà du Tachisme, Paris, Julliard, 1963

Georges Mathieu, Le Privilège d’être, Paris, Robert Morel, 1967

François Mathey, Mathieu, Paris, Hachette Fabbri, 1969

Georges Mathieu, De la révolte à la renaissance, Paris, Gallimard, Collection Idées, 1973

Georges Mathieu, La Réponse de l’Abstraction lyrique, Paris, La Table Ronde, 1975

Georges Mathieu, Notice sur la vie et les travaux d’Alfred Giess, Paris, Institut de France, 1976

M.R. Laurenda et Mioni, Georges Mathieu e la poetica del signa, Padoue, Universitaria degli
Studi di Padova, 1976-1977

Dominique Quignon-Fleuret, Mathieu, Paris, Flammarion, collection Les Maîtres de la Peinture
Moderne/ New York City, N.Y, Crown publishers, 1977

Georges Mathieu, L’Abstraction prophétique, Paris, Gallimard, Collection Idées, 1984

Gérard Xuriguera, L’Œuvre pictural de Georges Mathieu, Avignon, Palais des Papes, 1985

Gérard Xuriguera et Pierre Dehaye (préfaces) in Jalons de l’Abstraction lyrique de Georges Mathieu,
Nice, Sapone, 1987

Renato Barilli (introduction), Mathieu, Nice, Sapone, 1987

Gillo Dorfles, Georges Mathieu, Milan, Electra, 1991

Patrick Grainville et Françoise Poiret, Mathieu, Château-Musée de Boulogne-sur-Mer, 1992

Patrick Grainville et Gérard Xuriguera, Mathieu, Paris, Nouvelles Éditions Françaises, 1993

Pierre Dehaye, L’Art : Arme des âmes, Toulon, Promothéa, 1994

Georges Mathieu, Le Massacre de la sensibilité, Paris, Jean Picollec, 1994

Autour de la Bataille de Hastings, catalogue de l’exposition de Toulouse, 1995

Georges Mathieu, Désormais seul en face de Dieu, Lausanne, L’Âge de l’Homme, 1998

Lydia Harambourg, Georges Mathieu, Lausanne, Ides et Calendes, Collection Polychrome,
réédition 2013

Mathieu, 50 ans de création, Paris, Hervas, 2003

Faq Georges Mathieu

Sur la page FAQ GEORGES MATHIEU retrouvez l’ensemble des questions et des réponses dédiées à l’artiste peintre d’art moderne Georges Mathieu.