wifredo lam - portrait

Wifredo Lam

(1902-1982)

Wifredo Lam est un peintre cubain, proche du mouvement surréaliste et des artistes Cobra. Marqué par l’identité de sa terre natale, Wifredo Lam réalise une œuvre singulière mêlant l’audace de la peinture d’avant-garde occidental et les symboles de la culture africaine et caribéenne.

Pour recevoir des informations sur les œuvres disponibles de Wifredo Lam,
merci de NOUS CONTACTER.

Jeunesse et formation du peintre cubain

Wifredo Lam est né le 8 décembre 1902 à Sagua La Grande dans une région sucrière de Cuba. De mère métisse, aux origines hispano-congolaises, et de père chinois immigré à Cuba, Wifredo Lam grandit dans une famille modeste et ouverte d’esprit : son père qui tient un petit commerce, est un homme lettré qui maîtrise la calligraphie. Wifredo Lam enfant se trouve à la croisée des religions et des civilisations, entre monothéisme et culte des ancêtres, entre catholicisme et cultes animistes des traditions africaines.

Son enfance, bercée par cette région sucrière verdoyante, tropicale et luxuriante, cet « océan de canne à sucre » marquera profondément sa sensibilité d’artiste. Il confie : « Lorsque j’étais tout petit, j’étais entouré de ma petite jungle ». Vers sept ans naît sa vocation d’artiste : l’artiste se met alors au dessin et réalise des paysages et des portraits. Wifredo Lam découvre les maîtres de l’art : Léonard de Vinci, Velasquez, Goya, Gauguin et Delacroix à travers les reproductions noirs et blanc des livres d’art qui lui parviennent.

Arrivé à La Havane en 1916 pour des études de droit, Wifredo Lam entre finalement à la Escuela Profesionnal de Pintura y Escultura de San Alejandro en 1918 où il dessine et réalise principalement des portraits. Le peintre Wifredo Lam raconte : « Il y avait dans ce que je faisais, jeune, un côté Chardin. Pour autant que je m’en souvienne, les tableaux que je tentais de faire n’étaient jamais brutaux. (…) Il y a, en moi, une hérédité chinoise et une hérédité cubaine. Tout cela a beaucoup joué. » En 1923, Wifredo Lam expose ses premières peintures au Salon des Beaux-Arts de La Havane, puis est invité à montrer ses œuvres dans sa ville natale. C’est un succès : Wifredo Lam reçoit alors une bourse du Conseil municipal de Sagua La Grande pour étudier en Europe.

Le peintre Wifredo Lam en Europe

Arrivé à Madrid fin 1923, le peintre Wifredo Lam s’adresse à Fernando Álvarez de Sotomayor, directeur du Museo de Prado et portraitiste officiel, qui l’incite à rejoindre la Real Academia de Bellas Artes San Fernando, mais Widrefo Lam, en recherche de modernité, est vite déçu l’académisme qui y domine. Il se tourne alors vers le Prado où il retrouve les maîtres de la peinture : El Greco, Velasquez, Bosch, Dürer… qu’il copie : ce sont ses envois à La Sagua Grande pour justifier sa bourse d’études.

À Madrid, le peintre Wifredo Lam fréquente aussi une formation libre, la Escuela Libre de Paijase fondée par Julio Moisés, appuyé par d’autres artistes anticonformistes : Benjamín Palencia, Francisco Bores, Salvador Dalí… Puis Wifredo Lam perd sa bourse en pleines turbulences politiques cubaines et doit travailler comme portraitiste pour des aristocrates madrilènes afin de subvenir à ses besoins.

Wifredo Lam se rend également à Cuenca, en Castilla la Mancha, invité par son ami Fernando Rodríguez Muñoz. Le peintre cubain est touché par cette petite ville médiévale perchée sur un éperon rocheux, peuplée de paysans pauvres, qui lui inspire plusieurs œuvres. Wifredo Lam s’y installe même un temps, partageant son atelier et fréquentant la bohème intellectuelle et artistique locale, dont les peintres Vázquez Díaz et Santiago Rusiñol. C’est une première expérience de partage artistique en communauté.

Puis le peintre Wifredo Lam entend parler du surréalisme qui vient d’éclore en France et s’essaie alors au graphisme automatique. En 1929, il découvre lors d’une exposition au Jardín Botánico de Madrid des œuvres d’art de peintres espagnols vivant à Paris dont celles de Pablo Picasso qui le frappent particulièrement.

C’est à cette époque aussi que s’éveille la conscience politique du peintre Wifredo Lam qui veut faire de son art « une proposition générale démocratique […] pour tous les hommes » selon ses mots. Wifredo Lam épouse à cette époque Eva Piriz avec qui il a un fils : Wifredo Victor, mais la mère et l’enfant succombent en 1931 de la tuberculose. Wifredo Lam vit alors une grande période de désespoir avec que le monde vit une grande récession économique. Wifredo Lam continue de peindre des portraits pour vivre et son double deuil lui inspire une série de peintures de mères et enfants.

Avec la Guerre civile espagnole, le peintre cubain Wifredo Lam s’engage politiquement et s’unit aux forces républicaines dans leur combat contre Franco. Il peint à cette époque son œuvre La Guerra civil. En plein conflit espagnol, Wifredo Lam quitte l’Espagne pour s’installer à Paris. Il y rencontre Pablo Picasso : c’est à la fois un choc esthétique pour l’artiste cubain et une amitié qui se noue ; un trait d’union auprès des avant-gardes aussi : Georges Braque, Henri Matisse, Joan Miró…, les critiques d’art : Michel Leiris, Christian Zervos… Wifredo Lam rencontre également des marchands comme Daniel-Henry Kahnweiler, mais surtout Pierre Loeb de la Galerie Pierre qui lui organise sa première exposition d’art personnelle à Paris en 1939.

Wifredo Lam en exil, entre Cuba et les États-Unis

Le peintre cubain Wifredo Lam se rapproche aussi et surtout du groupe des surréalistes. Il les rejoint notamment à Marseille en 1940, fuyant la guerre et attendant leur exil vers les États-Unis, à la Villa Air Bel autour d’André Breton : ce sont Pierre Mabille, René Char, Max Ernst, Victor Brauner, Oscar Domínguez, André Masson…

La Villa Air Bel devient alors un lieu d’expérimentation artistique et Wifredo Lam se met à dessiner à l’encre des figures hybrides, préfigurant son travail cubain des années 1940.

En mars 1941, le peintre Wifredo Lam et sa seconde épouse Helena Holzer embarquent avec quelques 300 artistes et intellectuels dont André Breton et Claude Lévi-Strauss pour La Martinique. Or à leur arrivée, leur est imposée une escale forcée aux Trois Îlets : Wifredo Lam y rencontre Aimé Césaire avec qui il noue une amitié solide.

Après près de vingt années d’absence, Wifredo Lam revient à Cuba. Le peintre Wifredo Lam se replonge alors pleinement dans la culture de sa terre natale et approfondit ses recherches artistiques en puisant dans la culture afro-cubaine dont il est issu. Ce séjour est particulièrement prolifique puisque Wifredo Lam peint plus de cent tableaux à cette époque dont La Jungla : exposée à la Pierre Matisse Gallery à New York, qui présente très régulièrement son travail au cours des années 1940, ce « délire végétal » selon les mots de Michel Leiris, fait scandale.

D’autres expositions d’envergure pour la peinture latino-américaine ont également lieu aux États-Unis au cours des années 1940 auxquelles participe le peintre cubain Wifredo Lam : The Latin American Collection of The Museum of Modern Art au Museum of Modern Art de New York en 1943 ; Pictures by Two Cubans: Carreño and Lam à The Institute of Modern Art de Boston la même année et Lam, Matta: The Latin American Spirit à The Arts Club à Chicago en 1944.

Avec son séjour en Haïti en 1946, Wifredo Lam poursuit l’approfondissement artistique de son œuvre en puisant dans la culture haïtienne. Après avoir approché à Cuba les rituels afro-cubains, Wifredo Lam assiste en Haïti à des cérémonies vaudous, en compagnie d’André Breton et Pierre Mabille : ces expériences élargissent ses horizons. L’artiste confie : « On croit à tort que mon œuvre prit sa forme définitive à Haïti. Mon séjour là-bas ne fit que l’élargir, comme celui que je fis au Venezuela, en Colombie, dans le Mato Grosso brésilien. J’aurais pu être un bon peintre de l’École de Paris, mais je me sentais comme un escargot hors de sa coquille. Ce qui vraiment élargit ma peinture, c’est la présence de la poésie africaine. »

L’année 1947 est un tournant artistique dans l’œuvre de Wifredo Lam : ses œuvres d’art s’imprègnent de plus en plus des arts africains et océaniens et les références à des éléments ésotériques sont fréquentes.

Dès la fin des années 1940, Wifredo Lam partage sa vie entre Cuba, New York et l’Europe. À New York où bon nombre d’artistes ont immigré pendant la Seconde Guerre mondiale dont les surréalistes : André Masson, Yves Tanguy…, Wifredo Lam retrouve Marcel Duchamp et rencontre de nouvelles personnalités artistiques : Jeanne Reynal, James Johnson Sweeney, Isamu Noguchi, mais aussi les artistes de l’Expressionnisme abstrait américain : Arshile Gorky, Robert Motherwell, Jackson Pollock, ou encore les artistes Cobra, tel Asger Jorn. Lors de ses séjours new-yorkais, le peintre cubain Wifredo Lam et sa femme sont reçus chez Pierre et Teeny Matisse et chez l’artiste Jeanne Reynal.

Wifredo Lam, Albissola et le mouvement Cobra

Au cours des années 1950, Wifredo Lam entretient des liens particuliers avec le mouvement Cobra, l’avant-garde italienne et l’Internationale situationniste. Le peintre cubain rencontre en 1954 les poètes et écrivains Gherasim Luca et Alain Jouffroy. Avec les artistes Cobra entre autres, Wifredo Lam participe à la rencontre internationale de sculpture et de céramique organisée à Albissola en Italie, aux côtés de Karel Appel, Enrico Baj, Corneille, mais aussi Lucio Fontana, Roberto Matta… Albissola, petit village de la côte ligure italienne devient alors un lieu d’expérimentation artistique internationale pendant les années 1960. À partir de 1964, Wifredo Lam installe même un atelier dans sa maison à Albissola Mare, partageant son temps entre Paris et l’Italie. Divorcé d’Helena, Wifredo Lam épouse l’artiste suédoise Lou Laurin en 1960.

Les années 1960 sont aussi les années d’une grande production de gravures dans l’œuvre de Wifredo Lam. Ce sont le support d’une relation privilégiée avec de nombreux poètes et écrivains parmi lesquels Aimé Césaire, André Breton, René Char, Alain Jouffroy, Michel Leiris… L’artiste réalise alors de grands portfolios, en collaboration avec des ateliers de gravure, tels Broder, Mathieu et Upiglio pour illustrer des recueils de poèmes. Sont entre autres publiés Le voyage de l’arbre d’Hubert Juin (1960), Le rempart de brindilles de René Char (1963), Apostroph’Apocalypse de Gherasim Luca (1965), L’Antichambre de la Nature d’Alain Jouffroy (1966)… Sa collaboration avec le maître graveur Giorgio Upiglio, de l’atelier Grafica Uno à Milan, se poursuivra jusqu’à la mort de l’artiste en 1982.

Renommée internationale de l’œuvre de Wifredo Lam

Très vite l’œuvre du peintre cubain Wifredo Lam gagne une renommée internationale. Ses œuvres sont présentées dans les galeries d’art et les musées du monde entier : États-Unis, Mexique, Cuba, Venezuela, Brésil, France, Italie, Espagne, Allemagne, Belgique, Norvège Suède, Angleterre, Russie, Tchécoslovaquie… Le peintre Wifredo Lam reçoit de nombreuses distinctions dont le grand prix du Salon de La Havane en 1951 et le Guggenheim International Award en 1964.

L’artiste Wifredo Lam participe aussi à de grandes manifestations internationales d’art, tels la Dokumenta II et III de Kasssel en 1959 et 1964, à la Biennale de Venise en 1972, le Salon de Mai à Cuba en 1967 au cours duquel une œuvre collective la Cuba Colectiva est réalisée.
Et de nombreuses rétrospectives sur l’œuvre de Wifredo Lam sont montées, parmi lesquelles une exposition monographique qui voyage entre la Kunsthalle de Bâle, le Kestner-Gesellschaft de Hanovre, le Stedelijk Museum d’Amsterdam, le Moderna Museet de Stockholm et le Palais des Beaux-Arts à Bruxelles entre 1966 et 1967, et une rétrospective itinérante sur l’œuvre du peintre Wifredo Lam entre le Museo Nacional de Arte Contemporáneo de Madrid, le Musée d’Ixelles à Bruxelles et Musée d’Art moderne de la Ville de Paris entre 1982 et 1983.

Après une attaque cérébrale survenue en août 1978, Wifredo Lam se retrouve en partie paralysée, dépendant d’un fauteuil roulant. Il meut à Paris en 1982. Au même moment commence sa rétrospective itinérante à Madrid. À Cuba, des funérailles nationales lui sont organisées.

© Galerie Diane de Polignac

wifredo lam - photographie

Collections (sélection)

Collections (sélection)

Amstelveen, Cobra Museum

Barcelone, Fundacio Joan Miro

Londres, Tate Modern

Madrid, Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía

New York, NY, Solomon R. Guggenheim Museum

Paris, Musée national d’Art moderne – Centre Pompidou

Paris, Musée Dapper

Expositions (sélection)

Expositions (sélection)

Salón de Bellas Artes, La Havane, 1923

Exposition personnelle, La Sociedad-Círculo de Cultura y Recreos, Sagua La Grande (Cuba), 1923

Exposition personnelle, Galería Vilches, Madrid, 1928

Federación ibérica de artistas pintores, Museo de Arte Moderno, Madrid, 1931

Exposition personnelle, Círculo de Arte, Léon (Espagne), 1932

IVa Exposición colectiva de arte, El Salón Permanente de Arte, León (Espagne), 1932

Expositions personnelles, Galerie Pierre, Paris, 1939, 1946

Drawings by Picasso and Gouaches by Wifredo Lam, Perls Galleries, New York, 1939

Expositions personnelles, Pierre Matisse Gallery, New York, 1942, 1944, 1945, 1948, 1950, 1982

First Papers of Surrealism, exposition collective, Whitelaw Reid Mansion, New York, 1942

The Latin American Collection of The Museum of Modern Art, The Museum of Modern Art, New York, 1943

Pictures by Two Cubans: Carreño and Lam, The Institute of Modern Art, Boston, 1943

Expositions collectives, Pierre Matisse Gallery, New York, 1943, 1944, 1945, 1946, 1947, 1967

Lam, Matta: The Latin American Spirit, The Arts Club, Chicago, 1944

Les peintres modernes cubains, Centre d’Art Galerie, Port-au-Prince, 1945

Les peintres de Paris, Picasso, Miró, Lam, UNESCO, Paris, 1946

Exposition collective, Galerie Pierre, Paris, 1946

Exposition personnelle, Centre d’Art, 25e exposition du Centre d’Art, Port-au-Prince (Haïti), 1946

The Cuban Painter Wifredo Lam, Twenty Drawings, The London Gallery Bookshop, Londres, 1946

Le Surréalisme en 1947, Galerie Maeght, Paris ; The Art Institute of Chicago, Chicago, 1947

40,000 Years of Modern Art: A Comparison of Primitive and Modern, Academy Hall, The Institute of Contemporary Art, Londres, 1948-1949

Lam, obras recientes 1950, La Havane, Parque Central, 1951

Salon Nacional de Pintura, Escultura y Grabado, La Havane, 1951

Lam y nuestro tiempo, París 1938-1951 La Habana, Galería Sociedad Nuestro Tiempo, La Havane, 1952

L’Œuvre du XXe siècle, peintures- sculptures, Musée national d’Art moderne, Paris, 1952

Wifredo Lam, Institute of Contemporary Art, Londres, 1953

Lam, peintures récentes, Galerie Maeght, Paris, 1955

Wifredo Lam, Universidad de La Habana, Pabellón de Ciencias Sociales, La Havane, 1955

Lam, Museo de Bellas Artes, Caracas, 1955

Wifredo Lam, Instituto Venezolano-Francés, Caracas, 1955

Wifredo Lam, Galerie Colibri, Malmö (Suède), 1955

Wifredo Lam, oleos 37-39, obras recientes 56-57, gouaches, pasteles, dibujos, litografías, grabados, collages, Centro de Bellas Artes, Maracaibo (Venezuela), 1957

Exposition de dessins de Wifredo Lam, Galerie Cahiers d’art, Paris, 1957

Some Recent Gifts, exposition collective, The Solomon R. Guggenheim Museum, New York, 1959

Contemporary Drawings of Latin America, OAS Headquarters, Washington D.C., 1959

Documenta II, Kassel (Allemagne), 1959 ; Documenta III, Kassel (Allemagne), 1964

The United States Collects Pan-American Art, The Art Institute of Chicago, Chicago, 1959

Expositions personnelles, Galleria Pagani del Grattacielo, Milan, 1959, 1960

Wifredo Lam, pastelli e guaches 1953-60, Galleria del Disegno, Milan, 1960

Pintura Contemporánea en Cuba, Museu de Arte Moderna, São Paulo, 1960

Wifredo Lam, University of Notre-Dame Art Gallery, Notre-Dame (Indiana), 1961

Wifredo Lam, Galleria dell’Obelisco, Rome, 1961

Wifredo Lam, Galerie La Cour d’Ingres, Paris, 1961

Exposition personnelle, Galleria il Canale, Venise, 1961

Expositions personnelles, Galerie La Cour d’Ingres, Paris, 1961, 1974-75, 1976

Wifredo Lam, Galerie D. Benador, Genève, 1962

Wifredo Lam, oleos, temperas y dibujos, Galería de La Habana, Havana; Cienfuegos; Santiago de Cuba, 1962

Milan, Lam, dipinti, pastelli, acqueforti, presentation of the series Images, Galleria L’Annunciata, Milan, 1962

Lam, Paintings from 1938 to 1962, Albert Loeb Gallery, New York, 1962

Wifredo Lam: A Decade 1942-1952, Oils, Gouaches, Drawings, Graphics, Pyramid Galleries, Washington D.C., 1963

Wifredo Lam. Catalogue Suites, no. 3, Galerie Jan Krugier, Genève, 1963

Wifredo Lam, aguafuertes, Biblioteca Nacional José Martí, Havana; Cienfuegos; Camagüey; Matanzas, 1963

Wifredo Lam, œuvres gravées : eaux-fortes et lithographies 1954-1963, Galleria Pescetto-Arte Contemporanea, Albissola (Italie), 1963

Exposizione Latino-americana, Palazzo Callicola, Salle Wifredo Lam, Spoleto (Italie), 1963

Aguafuertes de Lam, Museo de Bellas Artes, Caracas, 1964

Artistes latino-américains de Paris, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Paris, 1965

Lam, oleos y aguafuertes, Museo Nacional de Bellas Artes, La Havane, 1966

Wifredo Lam, Galerie Andersen, Malmö (Suède), 1966

Wifredo Lam Malerei, Vic Gentils Bildhauerei, exposition itinérante : Kunsthalle, Bâle ; Kestner-Gesellschaft, Hanovre ; Stedelijk Museum, Amsterdam ; Moderna Museet, Stockholm ; Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, 1966-1967

Dix Ans d’art vivant 1955-1965, Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence, 1967

Lumière et Mouvement, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Paris, 1967

Salon de Mai, Paris, 1967 ; Salon de Mayo, Pabellón de Cuba, La Havane ; Museo Bacardí, Santiago (Cuba), 1967

Expo’ 67, pavillon cubain / pavillon français / pavillon des États-Unis, Montréal, 1967

Expositions personnelles, Galerie Albert Loeb, Paris, 1967, 1971, 1972, 1974, 1976, 1987

Wifredo Lam Etchings, Montreal’s School of Fine Arts, Montréal, 1967

Totems et Tabous, Lam, Matta, Penalba, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Paris, 1968

Wifredo Lam, Œlbilder, Zeichnungen, Druckgraphik, Frankfurter Kunstkabinett Hanna Bekker Vom Rath, Francfort, 1969

Lam on Paper, Cisneros Gallery, New York, 1969

Twentieth Century Art from the Nelson Aldrich Rockefeller Collection, The Museum of Modern Art, New York, 1969

Contemporary Art Dialogue Between the East and the West, The National Museum of Modern Art, Tokyo, 1970

Wifredo Lam, Gimpel Gallery, Londres, New York, Zurich, 1970-1971

Lam, sculptures., Galerie Tronche, Paris, 1972

Surrealism, Moderna Museet, Stockholm ; Göteborg ; Sundsvall ; Malmö, 1972

Le Surréalisme 1922-1942, exposition itinérante : Haus der Kunst, Munich ; Musée des Arts décoratifs, Paris, 1972

Biennale de Venise, Venise, 1972

Lam, Galerie de Zwarte Panter, Anvers, 1974

Wifredo Lam, Pleni Luna, Galerie A. H. Grafik, Stockholm, 1974

Kunst van de 20° Eeuw, Musée Boymans van Beuningen, Rotterdam, 1974

Phases entre deux octobres : 1964-1974, Musée d’Ixelles ; Museum Van Elsene, Bruxelles, 1974

Surrealist Masters, The Surrealist Art Center, Londres, 1974

Lam, pastelli e opere grafiche di Wifredo Oscar de la Concepción Lam y Castilla, Delta International Art Center, Rome, 1975

Wifredo Lam ceramiche, acqueforti, lithografie, Museo Della Ceramica, Albissola (Italie), 1975

Wifredo Lam, Galleria della Grafica Palazzo Vecchio, Florence, 1975

Wifredo Lam, ceramiche, bronzi, serigrafie a gran Fuoco, Studio Circolo d’Arte il Forno, Albissola (Italie), 1976

Wifredo Lam, Estudio Actual Centro de Arte Contemporáneo, Caracas, 1976

Wifredo Lam: olis, aiguades i obra gravada, Galería Joan Prats, Barcelone, 1976

Maestros latinoamericanos, Museo de Arte Moderno, Mexico, 1976

Paris-New York, Musée national d’Art moderne – Centre Pompidou, Paris, 1976

Litografías 1973-1976, Libros, Wifredo Lam, Museo Nacional de Bellas Artes, La Havane, 1977

Wifredo Lam, Galerie Artek, Helsinki, 1977

Wifredo Lam, exposition itinérante : Ordrupgaard, Charlottenlund (Danemark) ; Sonja Henie, Niels Onstad Foundation, Høvikkoden (Norvège), 1978

Wifredo Lam, Museo de Arte Moderno, Bosque de Chapultepec, Mexico, 1978-1979

Wifredo Lam, La Jungle, Musée national d’Art moderne – Centre Pompidou, Paris, 1979

L’Aventure de Pierre Loeb, la Galerie Pierre, Paris 1924-1964, exposition itinérante : Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Paris ; Musée d’Ixelles, Bruxelles, 1979

Wifredo Lam, Grand Palais, FIAC, Galerie Michel Delorme, Paris, 1981

Paris 1937-Paris 1957, Musée national d’Art moderne – Centre Pompidou, Paris, 1981

Les Fruits de l’exil, hommage à Lam, Grand Palais, Paris, 1982

In Memorian Wifredo Lam, Sala Thalia, Paramaribo (Suriname), 1982

Wifredo Lam, 1902-1982, exposition itinérante : Museo Nacional de Arte Contemporáneo, Madrid ; Musée d’Ixelles, Bruxelles ; Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Paris, 1982-1983

La Rime et la Raison, les collections Ménil, Houston-New York, Grand Palais, Paris, 1984

“Primitivism” in 20th Century Art. Affinity of the Tribal and the Modern, exposition itinérante : The Museum of Modern Art, New York ; Détroit ; Dallas, 1984

In the Mind’s Eye, Dada and Surrealism, Dada and Surrealism in Chicago Collections, Museum of Contemporary Art, Chicago, 1984-1985

Wifredo Lam 1925-1927, in homage to Wifredo Lam in Cuenca, Junta de Communidades de Castilla-La Manche, Cuenca (Espagne), 1985

Wifredo Lam 1902-1982, Galeria Krzysztofory et Galeria Sztuki Latyno-amerykanskiej, Cracovie, 1985

Wifredo Lam, pintura y obra gráfica 1938-1976, exposition itinérante : 18a Bienal internacional de São Paolo, Pavillon de Cuba (Salle Wifredo Lam), São Paulo ; Museo Nacional de Artes Plásticas, Montevideo ; Museo Nacional de Bellas Artes, Buenos Aires ; Museo de Arte Moderno, Bogotá ; Museo de Bellas Artes, Caracas, 1985–1987

Wifredo Lam, Centre culturel Cubain, Prague, 1986

Biennales de São Paulo, São Paulo 1986, 1996

Wifredo Lam, peintures, Galerie Maeght Lelong, Paris, 1987

Wifredo Lam, Museum of Contemporary Art, Skopje (Macédoine), 1987

Tres obras maestras de Wifredo Lam, Museo Rufino Tamayo, Mexico, 1987

La Femme et le Surréalisme, Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne, 1987

Fifty Years of Collecting: An Anniversary Selection, Painting since World War II, The Solomon R. Guggenheim Museum, New-York, 1987

Expositions personnelles, Galerie Lelong, Paris, 1988, 1990, 1991

Wifredo Lam, exposition itinérante : Kunstsammlung Nordrhein Westfalen, Düsseldorf ; Kunstverein, Hambourg, 1988-1989

Wifredo Lam, œuvres de Cuba, Maison de l’Amérique latine, Paris, 1989

Wifredo Lam. Aguafuertes y litografía, Museo Nacional de Bellas Artes, La Havane, 1989-1990

Expositions personnelles, Galerie Lelong, New York, 1990, 1992, 1996

Anxious Visions: Surrealist Art, University Art Museum, University of California at Berkeley, Berkeley, 1990

Gráfica de Wifredo Lam, Istituto Italo-Latino-Americano, Rome, 1991

Wifredo Lam desconocido, Casa de Las Américas, Cuarta Bienal de La Habana, La Havane, 1991

Wifredo Lam, Museo Nacional de Bellas Artes, La Havane, 1991

Wifredo Lam, exposition itinérante en Chine : Central Institute of Fine Arts, Pékin ; Palace of Fine Arts, Shanghai ; Institute of Fine Arts, Hangzhou ; Institute of Fine Arts, Canton ; Art Center, Hong Kong, 1991-1992

André Breton, La beauté convulsive, exposition collective itinérante : Musée national d’Art moderne – Centre Pompidou ; Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid ; 1991

Wifredo Lam, obras desde 1938 hasta 1975, de regreso al Caribe, Arsenal de la Puntilla, San Juan (Porto Rico), 1992

Grabados de Wifredo Lam, Teatro Nacional, La Havane, 1992

Wifredo Lam, obras sobre papel, Centro Cultural Arte Contemporáneo, Mexico ; Museo Nacional de Bellas Artes, La Havane, 1992-1993

Wifredo Lam: A Retrospective of Works on Paper, Americas Society, New York; Wifredo Lam, obra sobre paper, Fundació La Caixa, Barcelone, 1992-1993

Wifredo Lam, exposition itinérante : Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid ; Fundació Joan Miró, Barcelone, 1992-1993

Wifredo Lam ou l’Éloge du Métissage, exposition itinérante : Villa Médicis, Rome ; Palazzo de La Permanente, Milan, 1992-1993

Wifredo Lam and his Contemporaries 1938-1952, The Studio Museum in Harlem, New York, 1992-1993

Crosscurrents of Modernism, Four Latin American Pioneers: Diego Rivera, Joaquín Torres-García, Wifredo Lam, Matta, Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Washington D.C., 1992

Wifredo Lam, Grafik, Nationalmuseum, Stockholm, 1993

Wifredo Lam en la Colección Castillo, Centro de Arte Contemporáneo Wifredo Lam, La Havane, 1993

Lateinamerika und der Surrealismus, Museum Bochum, Bochum (Allemagne), 1993

Wifredo Lam, Musée du dessin et de l’estampe originale de Gravelines, Gravelines (France), 1993-1994

Wifredo Lam, œuvre gravé et lithographié, Maison de l’Amérique latine, Paris, 1994

Wifredo Lam y la aventura del grabado, Museo Provincial de Bellas Artes “Emiliano Guiñazu”, Casa Fader, Mendoza (Argentine), 1994

Wifredo Lam, Pasión y Magia sobre Papel, Museo Nacional de Bellas Artes, Buenos-Aires / Santiago (Chili), 1995

Wifredo Lam. La seducción del grabado, Centro de Arte Contemporáneo Wifredo Lam, La Havane, 1996

Cuba siglo XX, modernidad y sincretismo, exposition collective itinérante en Espagne : Centro Antlantico de Arte Moderno, Las Palmas de la Gran Canaria ; Fundació La Caixa, Palma de Mallorca (Espagne) ; Centre d’Art Santa Monica, Barcelona, 1996

Surrealism: Two Private Eyes, The Nesuhi Ertegun and Daniel Filipacchi Collections, Solomon R. Guggenheim Museum, New York, 1999

Varian Fry et les candidats à l’exil, Marseille 1940-1941, Mona Bismarck Foundation, Paris, 1999

La Aventura de la creación, Obra sobre papel, 1938-1947, Biblioteca Nacional José Martí, VII Bienal de La Habana, La Havane, 2000

Les surréalistes en exil et les débuts de l’école de New York, Musée d’Art moderne et contemporain, Strasbourg, 2000

Le surréalisme, une révolution 1922-1944. Hommage à Max Ernst, Centro Saint-Benin, Aoste (Italie), 2000

Surrealism, desire unbound, Tate Modern, Londres ; The Metropolitan Museum of Art, New York, 2001

Lam métis, Musée Dapper, Paris, 2001-2002

Wifredo LamWifredo Lam. Imágenes desde el grabado, Centro de Arte Contemporáneo, La Havane, 2001-2002

Wifredo Lam, Testaments intimes, Agora, Conseil Régional de La Martinique, Fort-de-France (Martinique), 2002

La Révolution surréaliste, Musée national d’Art moderne – Centre Pompidou, 2002

Wifredo Lam: The Changing Image, Centennial Exhibition, Yokohama Museum of Art, Yokohama (Japon), 2002-2003

Wifredo Lam: un percoso Cuba – Italia, Refettorio delle Stelline, Milan, 2002-2003

Wifredo Lam, de lo circunscrito y lo eterno, Centro de Arte Contemporáneo Wifredo Lam, La Havane, 2002-2003

Lam, la ceramica e i totem, Museo Civico di Arte contemporanea, Albissola Marina ; Grafica, Galleria del Bostrico, Albissola Marina ; Momenti di vita, Circolo degli Artisti, Albissola Marina, 2002-2003

Wifredo Lam. Cartografía íntima, exposition itinérante en Espagne : Madrid, La Coruña, Tenerife, Cuenca, Santillana del Mar, Salamanca, 2003-2004

Wifredo Lam, Casa de Andrés Laguna, Ségovie (Espagne), 2004

Wifredo Lam, Centro de Arte Contemporáneo Wifredo Lam, La Havane, 2004

Wifredo Lam, l’urgence poétique, L’Artchipel, Basse-Terre (Guadeloupe) ; Centre des Arts, Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), 2004

The Pierre and Maria-Gaetana Matisse Collection, The Metropolitan Museum of Art, New York, 2004-2005

La dona, metamorfosi de la modernitat, Fundació Joan Miró, Barcelone, 2004-2005

Wifredo Lam, los años decisivos, Centro Cultural del Convenion Andrés Bello, Bogota, 2005

Lam et les poètes, Musée Campredon, Maison René Char, L’Isle-sur-la-Sorgue (France), 2005

Wifredo Lam. Cartografía íntima, Instituto Cervantes Alcalá de Henares (Espagne) ; Institut Cervantes, Bruxelles, 2006

Un viaje por la obra de Wifredo Lam, Centro de Arte Martha Machado, Nueva Gerona (Cuba), 2006

El último viaje del buque fantasma, Museo Provincial, Cienfuegos (Cuba), 2006

Wifredo Lam, El Ojo del tigre, Museo de Bellas Artes Gravina, Valence (Espagne), 2006

Wifredo Lam. Cartografia intima (1936-1959), Raccolte Frugone, Villa Grimaldi Fassio, Gênes (Italie), 2006

Wifredo Lam in North America, exposition itinérante aux États-Unis, The Haggerty Museum of Art, Milwaukee ; Miami Art Museum, Miami ; Museum of Latin American Art, Long Beach ; Saint Petersburg (FL), 2007-2008

Cuba art et histoire de 1868 à nos jours, Musée des Beaux-Arts de Montréal, Montréal, 2008-2009

Wifredo Lam, L’esperit de la creació 1939-1976, Fundació Caixa Girona, Gérone, 2009

Lam: a obra gráfica, Caixa Cultural Rio de Janeiro, Rio de Janeiro ; Pinacoteca do Estado, São Paolo, 2009-2010

Aimé Césaire, Lam, Picasso “Nous nous sommes trouvés”, Grand Palais, Paris, 2011

Les musées sont des mondes, J.M.G Le Clézio, Musée de Louvre, Paris, 2011 -2012

L’Europe des Esprits ou la fascination de l’occulte, 1750-1950, Musée d’Art Moderne et Contemporain, Strasbourg, 2011 -2012

Wifredo Lam, 1902-1982, voyages entre caraïbes et avants-gardes, Musée des beaux-arts, Nantes, 2012

La Triennale 2012 “Intense proximité”, Palais Tokyo, Paris, 2012

Approaching Surrealism, Fondation Basil & Elise Goulandris, Andros (Grèce), 2012

Dialogues d’outre-mer, Résonnances Kanak autour d’Annonciation, Centre Tjibaou, Nouméa, 2014

Wifredo Lam: Imagining New Worlds, Boston College, Boston ; High Museum of Art, Atlanta, 2015

Wifredo Lam: O Espírito da Criação, Museu Oscar Niemeyer, Curitiba (Brésil), 2015

Wifredo Lam, rétrospective, Musée national d’Art moderne – Centre Pompidou, Paris 2015

Leiris & Co, Centre Pompidou-Metz, Metz, 2015

Wifredo Lam, Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, Madrid, 2016

The Ey Exhibition: Wifredo Lam, Tate Modern, Londres, 2016

Wifredo Lam et les poètes, Musée Millennium, Pékin, 2016

Postwar: Art Between the Pacific and the Atlantic, 1945-1965, Haus der Kunst, Munich, 2016

Bibliographie (sélection)

Bibliographie (sélection)

Fernando Ortiz, Wifredo Lam y su obra vista a través de significados críticos, La Habana, Publicaciones del Ministerio de Educación, 1950

Jacques Charpier, Lam, Paris, Georges Fall, Musée de Poche, 1960

Michel Leiris, Wifredo Lam, Milan, Fratelli Fabbri, Le Grande Monografie, 1970 ; New York, Harry N. Abrams, 1972

Yvon Taillandier, Wifredo Lam : dessins, Paris, Denoël, 1970

Alain Jouffroy, Lam, Paris, Georges Fall, Bibli-Opus, 1972

Gérard Xuriguéra, Wifredo Lam, Paris, Filipacchi, 1974

Alain Jouffroy, Le nouveau Nouveau monde de Lam, Pollenza-Macerata, La Nuova Foglio-Altrouno, 1975

Philippe Soupault, Wifredo Lam, Paris, Galilée-Dutrou, 1975

Max-Pol Fouchet, Wifredo Lam, Barcelone, Paris, Poligrafa/Cercle d’Art, 1976 ; New York, Rizzoli International Publishers, 1978

Gasch Sebastià, Wifredo Lam a París, Barcelone, Poligrafa/Galería Joan Prats, 1976

Lucien Curzi, Wifredo Lam, Bologne, Bora, 1978

Helena H. Benitez, Wifredo Lam : Interlude Marseille, København, Bløndal, 1993

Dominique Tonneau-Ryckelynck & Pascaline Dron, Wifredo Lam, oeuvre gravé et lithographié, Catalogue Raisonné, Gravelines, Éditions du Musée de Gravelines, 1994

Lou Laurin-Lam, Wifredo Lam Catalogue Raisonné of the Painted Work, Vol. I 1923-1960, Lausanne, Acatos, 1996

Helena Benitez, Wifredo and Helena, My Life with Wifredo Lam, 1939-1950, Lausanne, Acatos, 1999

Lowery S. Sims, Wifredo Lam and the International Avant-Garde, 1923-1982, Austin, University of Texas Press, 2002

Lou Laurin-Lam & Eskil Lam, Wifredo Lam Catalogue Raisonné of the Painted Work, Vol. II 1961-1982, Lausanne, Acatos, 2002

José Manuel Noceda Fernández, Wifredo Lam, la cosecha de un brujo, La Habana, Letras Cubanas, 2002

Jacques Leenhardt, Lam. Paris, HC Editions, 2009

Krystyna Gmurzynska & Mathias Rastorfer, Lam / Basquiat, Zurich, Galerie Gmurzynska, 2015

Peggy Vergara, Wifredo Lam et l’éternel féminin, Paris, L’Harmattan, 2015

Eskil Lam, Dorota Dolega-Ritter, Dominique Tonneau-Ryckelynck, Lam. Catalogue Raisonné. Prints Estampes Gráfica 版画, Paris, HC Editions, 2016

Faq Wifredo Lam

Sur la page FAQ WIFREDO LAM retrouvez l’ensemble des questions et des réponses dédiées à l’artiste peintre d’art moderne Cubain Wifredo Lam.