pierre soulages - photographie portrait

Pierre Soulages

(1919)

Pierre Soulages est un peintre français particulièrement connu pour son usage de la couleur noire. Il est l’un des pionniers de l’Abstraction lyrique, avec Hans Hartung et Gérard Schneider.

Pour recevoir des informations sur les œuvres disponibles de Pierre Soulages,
merci de NOUS CONTACTER.

Biographie

Jeunesse et formation du peintre Pierre Soulages

Pierre Soulages naît le 24 décembre 1919 à Rodez. Très tôt, Pierre Soulages est fasciné par l’art roman et la préhistoire : il regarde notamment les photos des grottes de Lascaux, se passionne pour les menhirs gravés du Musée Fenaille de sa ville natale, ainsi que pour l’abbatiale Sainte-Foy de Conques. C’est en visitant ce lieu que Pierre Soulages décide de devenir peintre. Il commence par peindre des paysages de neige. Il raconte : « Ce que je voulais faire avec mon encre, dit-il, c’était rendre le blanc du papier encore plus blanc, plus lumineux, comme la neige. C’est du moins l’explication que j’en donne maintenant. ». Pierre Soulages peint également des arbres noirs, sans feuille, qui contrastent avec le fond blanc du papier.

À 18 ans, Pierre Soulages se rend à Paris et entre à l’École nationale supérieure des beaux-arts. Il y juge cependant l’enseignement trop conformiste et décide de retourner à Rodez. Pendant ce séjour parisien, Pierre Soulages visite le Musée du Louvre. Il découvre également les œuvres de Cézanne et de Picasso qui sont pour lui une révélation.

En 1941, le peintre Pierre Soulages est mobilisé à Montpellier. Il y fréquente l’École des beaux-arts où il rencontre Colette Llaurens qu’il épouse la même année. Pierre Soulages visite très régulièrement le Musée Fabre. Il passe le reste de la guerre à travailler comme agriculteur auprès de vignerons de la région. C’est à cette époque que Pierre Soulages rencontre Sonia Delaunay qui lui fait découvrir la peinture abstraite.

Le début de la carrière de peintre de Pierre Soulages

En 1946, après la guerre, Pierre Soulages se consacre entièrement à la peinture. Il installe son atelier en banlieue parisienne à Courbevoie. Pierre Soulages peint alors ses premières œuvres abstraites : des dessins au fusain, des encres et des brous de noix. Pierre Soulages propose ces œuvres au Salon d’automne de 1946, mais elles sont refusées. Son travail sera présenté l’année suivante au Salon des Surindépendants. C’est à cette occasion qu’il rencontre les peintres Francis Picabia et Hans Hartung.

En 1948, le peintre Pierre Soulages installe son atelier dans Paris, à Montparnasse. Il participe cette année-là au troisième Salon des réalités nouvelles. Son travail est alors remarqué par O. Domnick qui prépare l’exposition Französischer abstrakter Malerei. Cet évènement, première exposition d’art abstrait en Allemagne depuis la fin de la guerre, fera date dans l’histoire de l’art. Cette exposition itinérante voyage à travers l’Allemagne : à Stuttgart, Munich, Düsseldorf, Hanovre, Francfort, Kassel, Wuppertal et Hambourg. Les œuvres du jeune Pierre Soulages sont ainsi exposées aux cotés des pionniers de l’abstraction comme Francis Bott, Félix Del Marle, César Domela, Hans Hartung, Auguste Herbin, František Kupka, Jean Piaubert, Gérard Schneider et Jean Villeri.

À Paris, Pierre Soulages participe à l’exposition Prises de terre à la Galerie Breteau. Cette exposition met face à face les peintres abstraits et les peintres surréalistes. Pierre Soulages rencontre le peintre Jean-Michel Atlan, ainsi que James Johnson Sweeney, conservateur du Museum of Modern Art de New York, qui s’intéresse à sa peinture.

La première exposition personnelle de Pierre Soulages est organisée en 1949 à la Galerie Lydia Conti à Paris. Cette galerie d’art avait organisé deux ans auparavant les premières expositions personnelles de Hans Hartung puis de Gérard Schneider.

Le succès international de l’œuvre de Pierre Soulages

L’artiste peintre Pierre Soulages participe pour la première fois au Salon de Mai en 1949. Il y participera ensuite tous les ans jusqu’en 1957. Il présente également ses œuvres à la Galerie d’art Colette Allendy à Paris dans le cadre de l’exposition Peintures et sculptures abstraites. Les œuvres de Pierre Soulages sont alors exposées aux côtés de celles de Jean Deyrolle, Émile Gilioli, Hans Hartung, Jean Leppien, Marie Raymond, Julian Schnabel et Gérard Schneider.
La même année, Pierre Soulages expose pour la première fois aux États-Unis, à la Betty Parson Gallery de New York lors de l’exposition Painted 1949. Des œuvres de Pierre Soulages sont également présentées lors de l’exposition Figuration et Abstraction au Musée d’Art moderne de São Paulo.

Les œuvres de Pierre Soulages sont incluses à de nombreuses expositions d’art français à travers le monde, notamment l’exposition Advancing French Art, organisée en 1951 à la Phillips Gallery à Washington, et qui voyagera à travers les États-Unis. Il faut également citer l’exposition Young Painters from U.S. and France organisée par Léo Castelli en 1953 à la Sidney Janis Gallery. Cette exposition confronte alors artistes français et artistes américains. À partir de 1954, Pierre Soulages expose régulièrement ses œuvres à la Kootz Gallery de New York, qui représente également Gérard Schneider.

Pierre Soulages réalise des décors pour des ballets et des pièces de théâtre entre 1949 et 1952. En 1951, il réalise ses premières gravures dans l’atelier Lacourière.

À partir de 1955, la peinture de Pierre Soulages évolue : les œuvres sont plus en matière. L’artiste explique : « J’aime les matières qui changent, le temps piégé par les matières ».

De 1956 à 1992, les peintures et œuvres de Pierre Soulages sont très régulièrement exposées à la Galerie de France à Paris. L’artiste Pierre Soulages se rend aux États-Unis et rencontre les artistes Willem de Kooning, Mark Rothko, Robert Motherwell. En 1956, Pierre Soulages remporte le grand prix de la Biennale de Tokyo. En 1959, le peintre Pierre Soulages se fait construire un atelier à Sète, dans le sud de la France, dans lequel il travaille encore aujourd’hui.

Dans les années 1960, l’œuvre de Pierre Soulages évolue de nouveau. L’artiste abandonne les grandes lignes noires. La peinture noire envahie toute la surface de la toile : il n’a plus de contraste avec un fond blanc. Pierre Soulages utilise toujours quelques couleurs comme le noir et le bleu, mais la palette reste très restreinte. Pierre Soulages explique : « Plus les moyens sont limités, plus l’expression est forte. » Les premières rétrospectives ont lieu à ce moment-là : en 1960 à Hanovre, en 1961 à Essen, La Haye et Zurich et en 1967 au Musée national d’Art moderne à Paris.

Les œuvres « outrenoirs » de Pierre Soulages

En 1979, une exposition personnelle de Pierre Soulages est présentée au Centre Georges Pompidou à Paris. L’artiste Pierre Soulages y présente des œuvres monopigmentaires créées afin de démontrer les différentes réflexions de la lumière sur les surfaces noires : ce sont ses « outrenoirs ». Ces tableaux se composent de reliefs et de sillons formés dans la couche picturale qui créent des jeux de lumière.

Une rétrospective de l’artiste peintre Pierre Soulages est organisée en 1984 au Musée Seibu à Tokyo. En 1987, Pierre Soulages commence son projet de 104 vitraux pour l’abbatiale de Conques qu’il terminera en 1994.

Le Catalogue Raisonné Soulages, œuvre complet : peintures, rédigé par Pierre Encrevé est publié aux éditions du Seuil entre 1994 et 1998.

En 2005, Pierre Soulages fait une donation exceptionnelle à la Communauté d’agglomération du Grand Rodez : 500 pièces, dont tout l’œuvre gravé, les travaux préparatoires aux vitraux de Conques, des peintures sur toile et sur papier et des pièces d’archives. Pierre Soulages fera une seconde donation en 2012.
En 2007, Pierre Soulages fait une donation de ses œuvres également à la ville de Montpellier. Le Musée Fabre organise alors une exposition d’art sur le peintre Pierre Soulages : 20 tableaux de 1951 à 2006.

À l’occasion du 90e anniversaire du peintre Pierre Soulages, le Centre Pompidou présente en octobre 2009 la plus grande rétrospective jamais consacrée à un artiste vivant dans ce lieu. Parallèlement, le Musée du Louvre expose une peinture de l’artiste de 300 × 236 cm, datant du 9 juillet 2000, dans le Salon Carré de l’aile Denon.

Le musée Soulages est inauguré à Rodez en mai 2014 avec l’exposition Outrenoir en Europe, musées et fondations. Le tome 4 du Catalogue Raisonné Soulages, œuvre complet : peintures est publié l’année suivante.

En 2019, pour les 100 ans du peintre Pierre Soulages, une exposition est ouverte au Musée du Louvre dans le Salon Carré de l’aile Denon. Cette exposition présente trois peintures datant d’août et octobre 2019 de 390 x 130 cm. Un accrochage au Centre Pompidou accompagne cet évènement.

L’artiste peintre Pierre Soulages continue encore aujourd’hui ses recherches artistiques entre Paris et Sète.

© Galerie Diane de Polignac

pierre soulages - portrait artiste Soulages

PRINCIPALES COLLECTIONS PUBLIQUES

Collections (sélection)

Aalborg (Danemark), Nordjyllands Kunstmuseum

Antibes, Musée Picasso

Berlin, Nationalgalerie

Bielefeld (Allemagne), Kunsthalle Bielefeld

Bourg-en-Bresse (France), Musée de Brou

Caen, Musée des beaux-arts

Cambridge, MA, Fogg Art Museum, Harvard University

Canberra, National Gallery of Australia

Chicago, IL, Art Institute of Chicago

Cincinnati, OH, Cincinnati Art Museum

Clermont-Ferrand, FRAC Auvergne

Cleveland, OH, Museum of Art

Coblence, Ludwig Museum im Deutschherrenhaus

Colmar, Musée Unterlinden

Cologne, Museum Ludwig

Copenhague, Statens Museum fort Kunst

Détroit, MI, Detroit Institute of Arts

Dunkerque, Musée des beaux-arts

Düsseldorf, Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen

Édimbourg, Écosse, Scottish National Gallery of Modern Art

Essen, Museum Folkwang

Évreux, Musée d’Évreux

Genève, Fondation Gandur pour l’Art

Grenoble, Musée de Grenoble

Hakone (Japon), Open-Air Museum

Hambourg, Hamburger Kunsthalle

Hanovre, Sprengel Museum Hannover

Honolulu, HI, Honolulu Academy of Arts

Houston, TX, Museum of Fine Arts

Karuizawa (Japon), Sezon Museum of Modern Art

Kassel, Staatliche Museen

Klosterneuburg (Autriche), Sammlung Essl

Kurashiki (Japon), Ohara Museum of Art

Los Angeles, CA, County Museum of Art

Luxembourg, Musée National d’Art

Mannheim (Allemagne), Kunsthalle Mannheim

Marseille, Musée Cantini

Melbourne, National Gallery of Victoria

Metz, Musée de la Cour d’Or – Metz Métropole

Milwaukee, WI, Milwaukee Art Museum

Montpellier, Musée Fabre

Montréal, Musée des beaux-arts de Montréal

Montréal, Musée d’Art Contemporain de Montréal

Munich, Staatsgalerie Moderner Kunst

Münster, Westfälisches Landesmuseum

Nantes, Musée des arts

Neuhaus (Autriche), Museum Liaunig

New Haven, CT, Yale University Art Gallery

New York, NY, Museum of Modern Art (MoMA)

New York, NY, Solomon R. Guggenheim Museum

Nice, MAMAC

Paris, Musée national d’Art moderne – Centre Pompidou

Paris, Musée d’Art moderne de Paris

Pittsburgh, PA, Museum of Art, Carnegie Institute

Princeton, NJ, Princeton University Art Museum

Rennes, Musée des beaux-arts

Rennes, FRAC Bretagne

Rio de Janeiro RJ, Museu de Arte Moderna

Rodez, Musée Soulages

Santiago, Musée Salvador Allende

São Paulo, Museu de Arte Contemporanea da Universidad

Saint-Étienne, Musée d’art moderne

Séoul, National Museum of Contemporary Art

Skopje (Macédoine), Museum of Contemporary Art

Stuttgart, Staatsgalerie – Sammlung Domnick

Stuttgart, Kunstmuseum

Tampere (Finlande), Sara Hildén Art Museum

Téhéran, Tehran Museum of Contemporary Art

Tokyo, Hara Museum of Contemporary Art

Tokyo, Bridgestone Museum of Art, Ishibashi Foundation

Toulouse, Les Abattoirs

Valence, Instituto Valenciano de Arte Moderno

Vienne, Moderner Kunst Stiftung Ludwig

Vitry-sur-Seine, MAC / VAL, FDAC du Val de Marne

Washington D.C., National Gallery of Art

Worcester, MA, Worcester Art Museum

PRINCIPALES COLLECTIONS PUBLIQUES

Expositions (sélection)

Salon des Surindépendants, Parc des Expositions, Paris, 1947

Französische abstrakte Malerei, Staatsgalerie – Sammlung Domnick, Stuttgart, 1948

Salon des Réalités Nouvelles, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Paris, 1948

Peintures et sculptures abstraites, Galerie Allendy, Paris, 1949

Pierre Soulages, Galerie Lydia Conti, Paris, 1949

Galerie Birch, Copenhague, 1951, 1979

Soulages, Galerie Otto Stangl, Munich, 1952

Kootz Gallery, New York, 1954, 1955, 1956, 1957, 1959, 1961, 1964, 1965

Mathieu – Soulages, Arts Club of Chicago, Chicago, 1954

Gimpel Fils Gallery, Londres, 1955, 1967, 1972, 1973, 1977, 1980

Galerie de France, Paris, 1956, 1960, 1963, 1967, 1972, 1977, 1986, 1992

Pierre Soulages, gouaches et gravures, Galerie Berggruen, Paris, 1957

Rétrospective, Kestner Gesellschaft, Hanovre, 1960

Pierre Soulages, Gemeente Museum, La Haye, 1961

Pierre Soulages, Kunsthaus, Zurich, 1961

Rétrospective, Museum Folkwang, Essen, 1961, 2016

Soulages. Malerier og raderinger., Ny Carlsberg Glyptotek, Copenhague, 1963

Pierre Soulages – Rétrospective, Museum of Fine Arts, Houston, 1966

Musée national d’Art moderne, Paris, 1967, 1979, 2009, 2019

Pierre Soulages – Rétrospective, Musée du Québec, Québec, 1968

Pierre Soulages – Rétrospective, Musée d’Art Contemporain de Montréal, Montréal, 1968

Pierre Soulages – Paintings since 1963, Albright-Knox Art Gallery, Buffalo, 1968

Pierre Soulages – Paintings since 1963, Museum of Art, Carnegie Institute, Pittsburgh, 1968

Pierre Soulages – Paintings since 1963, Knoedler Gallery, New York, 1968

Rétrospective, Musée d’art et d’histoire, Neuchâtel, 1973

Peintures 1964-1972, Nordjyllands Kunstmuseum, Aalborg (Danemark), 1973

Peintures 1964-1972, Kunstforeningen Gentofte Rådhus, Charlottenlund (Copenhague), 1973

Peintures 1964-1972, HOK – Henie-Onstad Artsenter, Høvikodden (Norvège), 1973

Soulages, Musée Dynamique, Dakar, 1974

Pierre Soulages, Atelier des Halles, Paris, 1974

Pierre Soulages, Maison des Arts, Montbéliard, 1974

Rétrospective, Salas del Patrimonio Artistico y Cultural, Madrid, 1975

Rétrospective, Museu de Arte Moderno, Mexico, 1975

Musée Fabre, Montpellier, 1975, 1999, 2010, 2011

Rétrospective, Fundaçao Calouste Gulbenkian, Lisbonne, 1975

Rétrospective, Musée d’Art et d’Industrie, Saint-Étienne, 1976

Rétrospective, Museu de Arte Moderna, Rio de Janeiro RJ, 1976

Rétrospective, Fundaçao Cultural, Brasilia, 1976

Rétrospective, Museu de Arte Contemporanea da Universidad, Sao Paulo, 1976

Rétrospective, Museo de Bellas Artes, Caracas, 1976

Rétrospective, Kunstlerhaus, Salzbourg, 1980

Peintures récentes, Musée du Parc de la Boverie, Liège, 1980

Rétrospective, Charlottenborg, Copenhague, 1982

Oeuvres sur papier, Galerie Ostertag, Francfort, 1982

Soulages, Seibu Museum of Art, Tokyo, 1984

Oeuvres, Musée Saint Pierre Art Contemporain, Lyon, 1987

Gilbert Dupuis invite Pierrette Bloch et Pierre Soulages, Galerie Oniris, Rennes, 1988

Pierre Soulages, Tolarno Galleries, Melbourne, 1989

Soulages : 40 ans de peinture, Musée des beaux-arts de Nantes, Nantes, 1989

Soulages : 40 ans de peinture, IVAM, Centre Julio Gonzàlez, Valencia, 1989

Soulages : 40 ans de peinture, Museum Fridericianum, Kassel, 1989

Soulages, Moderner Kunst Stiftung Ludwig, Vienne, 1991

Pierre Soulages : une rétrospective, National Museum of Contemporary Art, Séoul, 1993

Soulages. Une rétrospective, Fine Arts Museum, Taipei, 1994

Soulages. Une rétrospective, Palais des Beaux-Arts de Chine (Meschuguan), Pékin, 1994

Soulages, Noir lumière, Museu de arte, São Paulo, 1996

Soulages, Noir lumière, Musée des beaux-arts de Montréal, Montréal, 1996

Soulages, Noir lumière, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Paris, 1996

Pierre Soulages (rétrospective), Kunstmuseum, Berne, 1999

Pierre Soulages, 82 peintures, Les Abattoirs, Toulouse, 2000

Lumière du noir, Musée de l’Ermitage, Saint Pétersbourg, 2001

Soulages l’œuvre imprimé, Bibliothèque nationale de France (BnF), Paris, 2003

Pierre Soulages, Painting the Light, Sammlung Essl, Klosterneuburg bei Wien, 2006

Prix Julio González, Pierre Soulages à l’IVAM, IVAM, Centre Julio Gonzàlez, Valencia, 2007

Musée du Louvre, Paris, 2009

Les Sujets de l’abstraction, 1946-1962 – Fondation Gandur pour l’Art, Musée Rath, Genève, 2011

Soulages XXIe siècle, Musée des beaux-arts de Lyon, Lyon, 2012

Soulages XXI secolo, Villa Medicis – Académie de France à Rome, Rome, 2013

Musée Soulages, Rodez, 2014, 2017, 2018

Soulages. Papiers, Musée Picasso, Antibes, 2016

Pierre Soulages – Noir / Lumière, Ludwig Museum im Deutschherrenhaus, Koblenz, 2018

Pierre Soulages : Beyond Black, Alisan Fine Arts Central, Central, Hong Kong, 2019

Soulages au Louvre, Musée du Louvre, 2019

Pierre Soulages, La puissance créatrice, Espace Lympia, Nice, 2020

PRINCIPALES COLLECTIONS PUBLIQUES

Bibliographie (sélection)

Pierre Encrevé, Soulages. L’Œuvre complet, 4 vol. (1946-1958, 1959-1978, 1979-1997, 1997-2013), Paris, Le Seuil et Gallimard (catalogue raisonné de 1 554 œuvres)

Hubert Juin, Soulages, Le Musée de Poche, Paris, Georges Fall, 1958

Michel Ragon, Les Ateliers de Pierre Soulages, Paris, Albin Michel, 1990

Nathalie Reymond, La Lumière et l’Espace, Paris, Adam Biro, 1999

Henri Meschonnic, Le Rythme et la lumière avec Pierre Soulages, Paris, Odile Jacob, 2000

Gérard Georges Lemaire, Pierre Soulages au fond de la rétine de Roger Vailland, Paris, Les Lettres françaises, 2005

Pierre Encrevé, Soulages. Les Peintures. 1946-2006, Paris, Le Seuil, 2007

Jean-Michel Le Lannou, La Forme souveraine. Soulages, Valéry et la puissance de l’abstraction, Paris, Hermann, 2008

Pierre Encrevé, Les Soulages du Musée Fabre, Paris, Gallimard, 2008

Michel Ragon, Pierre Soulages, coll. « Ateliers d’artistes », Paris, Thalia, 2009

Pierre Encrevé, Soulages – 90 peintures sur toiles / 90 peintures sur papier, Paris, Gallimard, 2009

Pierre Encrevé et Alfred Pacquement, Soulages, catalogue de l’exposition, Paris, Centre Pompidou, 2009

Claude Pélissier, Conques, la couleur dans les vitraux de Soulages, Paris, L’Harmattan, 2012

Henri Darasse, Soulages, la peinture. Poétique de l’accident, Nîmes, Lucie, 2014

Lydie Dattas, La Blonde, les icônes barbares de Pierre Soulages, Paris, Gallimard, 2014

Pierre Encrevé, Soulages : Les papiers du musée, Paris, Gallimard, 2014

Pierre Duterte, Pierre Soulages au fil de l’amitié, Paris, Michel de Maule, 2016

Michel Pastoureau, Pierre n’a plus peur du noir, Paris, Privat, 2016

Robert Fleck et Hans Ulrich Obrist, Pierre Soulages, Paris, Manuella, 2017

Bruno Duborgel, L’art de Pierre Soulages. Approches, Paris, Bernard Chauveau, 2017

Bruno Duborgel, Pierre Soulages. Présences d’outrenoir, Paris, Le Réalgar, 2019

Christian Bobin, Pierre, Paris, Gallimard, 2019

Pierre Encrevé & Alfred Pacquement, Soulages au Louvre, Paris, Gallimard, 2019