bernard buffet - photo

Bernard Buffet

(1928-1999)

Bernard Buffet est l’un des plus grands peintres figuratifs d’après-guerre. Génie précoce, Bernard Buffet n’a cessé de peindre toute sa vie. Son œuvre colossale embrasse tous les grands thèmes picturaux, des grandes fresques de la peinture d’histoire aux sujets les plus triviaux.

Exposition

bernard buffet - catalogue exposition

BERNARD BUFFET AUJOURD’HUI
Catalogue d’exposition

Œuvres

Pour recevoir des informations sur les œuvres disponibles de Bernard Buffet,
merci de NOUS CONTACTER.

bernard buffet - new york daily news building 1990

New York, Daily News building 1990

Huile sur toile
195 x 114 cm
Signé « Bernard Buffet » en haut à gauche,
daté « 1990 » en haut à droite

bernard buffet - petites maisons et buildings 1990

Petites maisons et buildings 1990

Huile sur toile
81 x 116 cm
Signé « Bernard Buffet » en haut vers la droite,
daté « 1990 » en haut à gauche
Titré au dos

bernard buffet - la goelette gloria 1995

La goélette Gloria  1995

Huile sur toile
130 x 162 cm
Signé « Bernard Buffet » en haut à droite,
daté « 1995 » en haut à gauche

bernard buffet - l entrée de Bonifacio 1995

L’entrée de Bonifacio 1995

Huile sur toile
130 x 89 cm
Signé « Bernard Buffet » en haut à droite,
daté « 1995 » en haut à gauche
Titré « L’entrée de Bonifacio » au dos

bernard buffet - la baume 1997

La Baume 1997

Huile sur toile
130 x 89 cm
Signé « Bernard Buffet » en haut à droite,
daté « 1997 » en bas au milieu
Titré au dos

bernard buffet - gibbon 1997

Gibbon 1997

Huile sur toile
195 x 130 cm
Signé « Bernard Buffet » en haut au centre,
daté « 1997 » en haut vers la droite
Titré « Gibbon » au dos

VIDÉO

« Bernard Buffet, secrets d’atelier », 1999
Film de Nicolas Buffet

Biographie

Bernard Buffet : jeunesse et formation d’un peintre précoce

Bernard Buffet naît le 10 juillet 1928 à Paris. En 1943, à seulement quinze ans – cas exceptionnel, il rentre à l’École nationale des beaux-arts de Paris où il restera trois ans. Jeune prodige, le peintre Bernard Buffet expose pour la première fois en 1946 : au Salon des Moins de Trente Ans, organisé à la Galerie des Beaux-Arts à Paris ; il a tout juste 18 ans.

Reconnaissance fulgurante du jeune peintre Bernard Buffet

Dès l’année suivante, les expositions s’enchaînent : Bernard Buffet participe au Salon des Indépendants (1947 et 1948), à la Librairie des Impressions d’Art (en 1947, c’est sa première exposition personnelle), à nouveau au Salon des Moins de Trente ans (1947), au Salon d’Automne et au Salon de Mai (1948). En 1947, le Musée National d’Art Moderne de Paris (aujourd’hui au Centre Pompidou) lui achète le tableau Nature morte au poulet ; il a à peine vingt ans. En 1948, Emmanuel David de la Galerie Drouant-David lui propose un contrat d’exclusivité, une exclusivité qui sera partagée avec Maurice Garnier. le peintre Bernard Buffet obtient aussi cette même année le prestigieux Prix de la Critique de la Galerie Saint-Placide, ex æquo avec le peintre Bernard Lorjou. En février 1949 a lieu sa première exposition personnelle avec la Galerie Drouant-David.

De 1950 à 1958, le peintre Bernard Buffet partage une relation intime avec Pierre Bergé. À cette époque, et grâce à son ami Jean Giono, il dispose d’un cabanon à Manosque, puis s’installe dans la région à Nanse, dans une ancienne bergerie, où il peint les trois grands tableaux Horreur de la guerre (1954).

Durant les années 1950, Bernard Buffet réalise plusieurs illustrations en gravures à la pointe sèche : Les chants de Maldoror du Comte de Lautréamont (1952), Recherche de la Pureté de Jean Giono (1953) – à cette occasion Louis Aragon publie dans les Lettres Françaises l’article « Le paysage a 4 siècles et Bernard Buffet 24 ans », La Passion du Christ (1954), La Voix Humaine de Jean Cocteau (1957).

À partir de 1952, c’est sous forme de thématique que le peintre Bernard Buffet expose annuellement à la Galerie Drouant-David et chez Maurice Garnier à la Galerie Visconti. À partir de 1957, ces expositions thématiques se concentrent à la Galerie David et Garnier – les deux marchands seront associés onze ans, puis à partir de 1968 à la Galerie Maurice Garnier. De très nombreux sujets seront exploités, comme Les Nus (1954 et 1980), Horreur de la guerre (1955), Le Cirque (1956), Paysages de Paris (1957), New York (1959), Portraits d’Annabel (1961), Les Écorchés (1965), La Corrida (1967), Les Plages (1968), Les Folles (1971), Le Japon (1981), Les Clowns Musiciens (1992), Mes Singes (1999) …

Bernard Buffet expose à la Biennale de Venise en 1952, puis en 1956 où une salle particulière lui est consacrée au pavillon français.

Le peintre obtient en 1955 la première place au référendum organisé par la revue Connaissance des Arts désignant les dix meilleurs peintres de l’après-guerre.

En 1958, une première rétrospective est consacrée au peintre Bernard Buffet à la Galerie Charpentier à Paris. Le 12 décembre, il épouse à Ramatuelle, Annabel Schwob, chanteuse, actrice et écrivain, qui devient alors Annabel Buffet ; ils adopteront trois enfants : Virginie, Danielle et Nicolas Buffet.

L’artiste Bernard Buffet se frotte aussi aux arts scéniques et peint les maquettes de décors et de costumes de plusieurs ballets : La Chambre en 1955 (argument de Georges Simenon, musique de Georges Auric) pour les Ballets de Paris Roland Petit, Le Rendez-vous manqué en 1958 (argument de Françoise Sagan, mise en scène par Roger Vadim), Patron en 1959 (argument de Marcel Aymé, musique de Guy Béart) à nouveau pour les Ballets Roland Petit et Carmen en 1962 (musique de Georges Bizet, mise en scène de Louis Ducreux) pour l’Opéra de Marseille. Plus tard pour l’Opéra de Paris, il peindra en 1967 les maquettes du rideau de scène, des décors et des costumes pour Le grand cirque (musique d’Aram Khatchatourian, chorégraphie de Serge Lifar), et des maquettes de décors et costumes pour Istar (musique de Vincent d’Indy, chorégraphie de Serge Lifar).

Installé dans sa résidence de Château l’Arc près d’Aix-en-Provence, Bernard Buffet peint un ensemble de tableaux représentant la vie du Christ pour le décor de la chapelle du château en 1961. Dix ans plus tard, à la demande de Monseigneur Pasquale Macchi, secrétaire du Pape Paul VI, Bernard Buffet offrira ces tableaux au Musée du Vatican.

En 1962, il est nommé Chevalier des Arts et des Lettres. La même année, il réalise un livre illustré de 16 gravures à la pointe sèche pour le poème de Charles Baudelaire Saint-Cast, souvenirs d’enfance.

Reconnaissance internationale de l’œuvre de Bernard Buffet

L’année suivante une rétrospective de l’œuvre de Bernard Buffet est exposée au Japon : au Musée d’Art Moderne à Tokyo et au Musée d’Art Moderne à Kyoto.

Durant les années 1960-1970, le peintre poursuit ses illustrations : des dessins à l’encre de Chine pour Toxique de Françoise Sagan (1964), des lithographies en couleurs pour Herbier de Louise de Vilmorin (1966), et réalise de nouveaux ouvrages illustrés : Mon Cirque, illustré de quarante-quatre lithographies en couleurs (1968), Jeux de Dames, avec vingt lithographies et des poèmes de Verlaine, Rimbaud et Baudelaire (1970), et L’Enfer de Dante avec onze gravures à la pointe sèche (1976).

Pendant les années 1970, les honneurs se succèdent : Bernard Buffet reçoit des mains de Maurice Druon la Légion d’Honneur en 1971. En 1973, le Musée Bernard Buffet, entièrement consacré à l’œuvre du peintre est inauguré à Surugadaira au Japon, fondé par M. Kiichiro Okano, banquier et grand amateur des œuvres de Bernard Buffet. En 1974, il est élu à l’Académie des Beaux-Arts ; il a à peine 46 ans.

À la fin des années 1980, il s’installe dans son domaine de La Baume près de Tourtour, en Provence.

De grandes rétrospectives consacrées aux œuvres du peintre Bernard Buffet sont organisées à l’étranger pendant les années 1990 : en Russie au Musée Pouchkine et à l’Ermitage en 1991, en Allemagne à la documenta-Halle à Cassel en 1994, au Japon avec une rétrospective itinérante (Tokyo, Kyoto, Nara, Akita, Hakodate et Obihiro) en 1995.

Souffrant de la maladie de Parkinson et ne pouvant plus peindre, l’artiste Bernard Buffet met fin à ses jours le 4 octobre 1999, à l’aube du nouveau millénaire.

En février 2000, la Galerie Maurice Garnier expose sa dernière thématique : La Mort.

© Galerie Diane de Polignac

bernard buffet - portrait

COLLECTIONS (SÉLECTION)

Collections (sélection)

Annecy, Musée-Château

Clermont-Ferrand, Musée d’art Roger-Quilliot

Grenoble, Musée de Grenoble

Higashino, Musée Bernard Buffet

Marseille, Musée Cantini

Nantes, Musée d’arts

Paris, Centre national des arts plastiques

Paris, Musée national d’art moderne – Centre Pompidou

Paris, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

Rennes, Musée des beaux-arts

Saint-Étienne, Musée d’art moderne et contemporain

Saint-Rémy-de-Provence, Musée Estrine

Villeneuve-d’Ascq, LaM

EXPOSITIONS (SÉLECTION)

Expositions (sélection)

Paintings by Bernard Buffet, Los Angeles County Museum, 1955

Niveau Gallery, New York, 1957

Cent tableaux de 1944 à 1958 par Bernard Buffet, Galerie Charpentier, Paris, 1958

Les Voyages fantastiques de Cyrano de Bergerac, Musée Jacquemart-André, Paris, 1958

Bernard Buffet, Institut français, Berlin, 1958

Bernard Buffet, Musée national d’art moderne de Tokyo, Musée national d’art moderne de Kyoto, 1963

Bernard Buffet, Radierungen, Städtische Kunsthalle Mannheim, 1968

Bernard Buffet, Musée Unterlinden, Colmar, 1969

Sapporo Hokkaido Museum of Modern Art, 1978

Bernard Buffet, Musée postal, Paris, 1978

Rétrospective itinérante de l’œuvre lithographié au Japon, 1980

Musée Pouchkine, Moscou ; musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg, 1991

Bonjour Monsieur Buffet !, Musée Gustave Courbet, Ornans, 1993

Vingt mille lieues sous les mers, Musée départemental de l’Oise, Beauvais, 1993

Bernard Buffet, Château de Chenonceau, 1993

Bernard Buffet retrospektive, Documenta-Halle, Cassel, 1994

Bernard Buffet, Odakyu Museum of Art, Tokyo; Takashimaya Museum of art, Kyoto ; Nara Sogo Museum, Nara ; Akita Senshu City Museum, Akita ; Hakodate Public Museum, Hokkaido ; Obihiro, Public Museum, Hokkaido, 1995

Jeanne d’Arc, Palais de Justice, Rouen, 1997

Bernard Buffet, Palais Bénédictine, Fécamp, 1998

Musée Sogo, Yokohama, 2000

Bernard Buffet, Musée Paul Valéry, Sète, 2003

Bernard Buffet : een omstreden œuvre, Gemeentemuseum, La Haye, 2006

Bernard Buffet et la Bretagne, Musée département breton, Quimper, 2007

Bernard Buffet Maler, MMK Museum für Moderne Kunst, Francfort-sur-le Main, 2008

Bernard Buffet, Centre de la Vieille Charité, Marseille, 2009

Bernard Buffet et Annabel, Sogo Museum of Art in Yokohama, 2009

Bernard Buffet, Meguro Museum, Tokyo, 2010

Post 1958 : une symphonie de couleur en plus, Musée du Touquet-Paris-Plage, Le Touquet, 2014

Salle d’exposition du Gouvernement, Andorre, 2014

Bernard Buffet, Hydar Aliyev Center, Bakou, 2014-2015

Bernard Buffet Rétrospective, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, Paris, 2016-2017

Bernard Buffet, Intimement, Musée de Montmartre, Paris, 2016-2017

Bernard Buffet/ Roger Dutilleul : À travers l’œil d’un collectionneur, Galerie Diane de Polignac & Chazournes, Paris, 2017

Bernard Buffet Aujourd’hui, Galerie Diane de Polignac & Chazournes, Paris, 2020

BIBLIOGRAPHIE (SÉLECTION)

Bibliographie (sélection)

Pierre Descargues, Bernard Buffet, Édition PLF, 1949

Pierre Descargues, Bernard Buffet, Paris, Édition PLF, 1952

Pierre Bergé, Bernard Buffet, Horreur de la guerre, Paris, Édition Parenthèses, 1955

Jean Giono, Bernard Buffet, Paris, Édition Fernand Hazan, 1956

Pierre Bergé, Bernard Buffet, Paris, Édition l’Artisan, 1958

Pierre Bergé, Bernard Buffet, Genève, Édition Pierre Cailler, 1958

Georges Simenon et Jean Bouret, Bernard Buffet, Paris, Édition Les Cahiers de la Peinture, 1958

Georges Hourdin, Bernard Buffet, Paris, Édition du Cerf, 1958

Pierre Bergé, Bernard Buffet, Paris, Art et Style, 1958

Maurice Druon, Bernard Buffet, Paris, Édition Hachette, 1964

Pierre Cabanne, Bernard Buffet par, Édition Fernand Hazan, 1966

Charles Sorlier, Bernard Buffet lithographe I, Paris, Éditions Michèle Trinckvel, 1979

Maurice Rheims, Bernard Buffet graveur, Éditions d’Art de Francony, Éditions Maurice Garnier, 1983

Uwe Brauer, Bernard Buffet, biographie, Genève, Édition Pro Art, Suisse, 1983

Annabel Buffet, D’amour et d’eau fraîche, Paris, Éditions Sylvie Messinger, 1986

Yann Le Pichon, Bernard Buffet, (deux premiers volumes de la monographie) Paris, Éditions Galerie Maurice Garnier, 1986

Georges Durand, La divine comédie de Bernard Buffet, Édition Desclée de Brouwer, 1986

Charles Sorlier, Bernard Buffet lithographe II, Paris, Éditions André Sauret, 1987

Alin Alexis Avila, Bernard Buffet, Éditions Casterman, 1989

Stéphane Laurent, Bernard Buffet, le peintre crucifié, biographie, Éditions Michalon, 2000

Annabel Buffet, Post Scriptum, Paris, Édition Plon, 2001

Annabel Buffet et Jean-Claude Lamy, Bernard Buffet, secrets d’atelier textes, photographies de Luc Fournol et Benjamin Auger, Paris, Éditions Flammarion, 2004

Lydia Harambourg, Bernard Buffet et la Bretagne, Quimper, Éditions Palantines, 2006

Henry Perier, Bernard Buffet et la Provence, Quimper, Éditions Palantines, 2007

Brigitte Camus, Buffet ou la psychanalyse en signature, Éditions de l’Épure, 2007

Yann Le Pichon, Bernard Buffet (troisième volume de la monographie), Paris, Éditions Galerie Maurice Garnier, 2007

Jean-Claude Lamy, Bernard Buffet, le Samouraï, Biographie, Paris, Éditions Albin Michel, 2008

John Sillevis, Bernard Buffet, monographie, Quimper, Éditions Palantines, 2008

Lydia Harambourg, Bernard Buffet, Fonds de dotation Bernard Buffet, Éditions Palantines, Quimper, 2013

Bernard Buffet, catalogue de l’exposition au Musée d’art moderne de la Ville de Paris du 14 octobre 2016 au 26 février 2017, Éditions Paris Musées, Paris, 2016

Bernard Buffet, Intimement, catalogue de l’exposition au Musée de Montmartre-Jardins Renoir du 18 octobre 2016 au 5 mars 2017, Somogy éditions d’art, Paris, 2016