sergio de castro - artiste portrait

Sergio De Castro

(1922-2012)

Artiste argentin, Sergio de Castro s’installe définitivement à Paris en 1949. Après avoir étudié l’architecture, il devient compositeur puis c’est sa passion pour la peinture qui l’emporte. Artiste pluriel, il s’illustre dans l’art monumental en accomplissant trois ensembles de vitraux.

Exposition

sergio de castro - les choses simples exposition galerie diane de polignac 2023

SERGIO DE CASTRO
Les choses simples
EXPOSITION > 19 JANVIER – 23 FÉVRIER 2023

LES CHOSES SIMPLES
Sergio de Castro
Catalogue de l’exposition

Œuvres

Pour recevoir des informations sur les œuvres disponibles de Sergio De Castro,
merci de NOUS CONTACTER.

sergio de castro - luchadores papier 1951

Luchadores 1951

Encre sur papier
26,5 x 30,5 cm
Signé et daté «Sergio de Castro 51» en bas à droite

sergio de castro - mujer y paloma 1952 papier gouache

Mujer y paloma 1952

Gouache et encre sur papier
24 x 31 cm
Signé et daté «CASTRO 52» en bas à gauche

sergio de castro - sans titre 1953 papier gouache

Sans titre 1953

Gouache sur papier marouflé sur toile
44,5 x 36 cm
Signé et numéroté «CASTRO 53.78» en bas à gauche
Signé et numéroté «CASTRO 53.78» au dos sur le châssis

sergio de castro - sans titre 1953 papier encre

Sans titre 1953

Gouache et encre sur papier
44 x 31 cm
Signé et daté «Sergio de Castro 53» en haut à droite

sergio de castro - sans titre 1954 papier feutre

Sans titre 1954

Gouache et feutre sur papier
43,5 x 31 cm
Signé et daté «CASTRO 19.2.54» en bas à droite

sergio de castro - sans titre 1954 papier

Sans titre 1954

Gouache et feutre sur papier
31 x 52 cm
Signé et numéroté «CASTRO 2b.2.54» en haut à gauche

Étude d’une œuvre

sergio de castro - newsletter l art vient a vous 25 chapitre 4 couverture

Sergio de Castro, Chapitre 4/4, une analyse par Mathilde Gubanski

sergio de castro - newsletter l art vient a vous 25 chapitre 3 couverture

Sergio de Castro, Chapitre 3/4, une analyse par Mathilde Gubanski

sergio de castro - newsletter l art vient a vous 25 chapitre 2 couverture

Sergio de Castro, Chapitre 2/4, une analyse par Mathilde Gubanski

sergio de castro - newsletter l art vient a vous 25 couverture

Sergio de Castro, Chapitre 1/4, une analyse par Mathilde Gubanski

Jeunesse et formation de Sergio De Castro

Sergio de Castro naît le 15 septembre 1922 à Buenos Aires. Il passera son enfance entre la Lausanne et Turin. Il apprend l’espagnol en Uruguay et écrit ses premiers poèmes. En 1939, à 17 ans, Sergio de Castro remonte seul la côte uruguayenne à pied, de Montevideo jusqu’au Brésil. Il rencontre l’artiste Joaquin Torres-Garcia (1874–1949) dont l’enseignement sera déterminant. À la demande de son père, Sergio de Castro fera une année d’études d’architecture ; il est déjà compositeur et se met également à dessiner et à peindre.

Sergio De Castro et la musique

Par ses multiples talents et artiste précoce, Sergio de Castro s’exprime également à travers la musique qu’il étudie de 1933 à 1938. Il écrit des œuvres musicales qui sont jouées pour la première fois en concert en 1940 à l’Université de Montevideo. Il est alors repéré par le chef d’orchestre Wilhelm Furtwängler et le compositeur Alberto Ginastera.
En 1945, Sergio de Castro s’installe à Cordoba en Argentine où il devient l’assistant du compositeur Manuel de Falla pendant 18 mois jusqu’au décès de ce dernier. En 1947, l’actrice Cecilia Ingenieros, élève de la danseuse Martha Graham, monte un ballet au Teatro del Pueblo de Buenos Aires d’après les œuvres musicales Doce variationes breves de Sergio de Castro. Deux ans plus tard, il est engagé comme professeur d’Histoire de la musique au nouveau conservatoire de La Plata (Argentine). En 1949, grâce à une bourse de l’État français, Sergio de Castro s’installe à Paris dans un premier temps pour parfaire sa formation musicale. L’année suivante, il intègre le groupe de musique Zodiaque, animé par le compositeur Maurice Ohana.

Bien que Sergio de Castro mette la musique de côté pour se consacrer à la peinture, il sera régulièrement invité à des évènements musicaux. On peut citer par exemple le Centre Culturel Le Maillon (Strasbourg) qui expose un ensemble d’œuvres durant la semaine musicale consacrée à Maurice Ohana et la musique des Hespérides en 1986. La même année, Sergio de Castro est invité au Festival du M.A.N.C.A (Musique actuelle Nice Côte d’Azur). En 1992, Silvina Luz Mansilla publie en Espagne le premier volume de son Diccionario De La Musica Espanola E Hispanoamericana où figure un texte sur l’œuvre musicale de Sergio de Castro.

L’artiste Sergio De Castro en Argentine

Sergio de Castro s’installe à Buenos Aires en 1942. Il bénéficie d’une première exposition à l’Ateneo de Montevideo. Il expose également dans l’atelier de Torres Garcia : une organisation fondée par l’artiste Joaquín Torres-García en 1943 qui donne accès à une formation aux jeunes artistes. L’année suivante, Sergio de Castro, Joaquín Torres-García et ses élèves travaillent ensemble à des peintures murales pour le pavillon Martirené de l’hôpital Saint Bois de Montevideo. La même année a lieu l’exposition collective Pintura uruguaya à la Galerie Comte de Buenos Aires à laquelle Sergio de Castro participe. En 1946, il voyage au nord-ouest de l’Argentine et au sud du Pérou pour y étudier l’art précolombien. Les artistes peintres Gonzalo Fonseca, Julio Alpuy et Jonio Montiel l’accompagnent. Sergio de Castro rentre à Buenos Aires en 1947. L’année suivante, il est présenté au Salon du Musée des Beaux-Arts de Santa Fe. Ses œuvres sont également présentées à la Galerie Viau, à la Galerie Bonino et à la Galerie van Riel. En 1987, le Museo de Arte Moderno de Buenos Aires organise une rétrospective Sergio de Castro qui présente une centaine d’œuvres.

L’artiste Sergio De Castro en France

Sergio de Castro devient boursier du gouvernement français en 1949 et s’installe définitivement à Paris en novembre. En 1950, l’artiste séjourne à l’hôpital Necker à cause de graves crises d’asthme. Il y dessine beaucoup. L’année suivante, il peint une huile sur toile monumentale de 160 x 300 cm qu’il nomme El Puerto. À partir de ce moment-là, il cesse son activité de compositeur pour se consacrer à la peinture et à l’art du vitrail. En 1952, Sergio de Castro bénéficie de sa première exposition personnelle à Paris, à la Galerie Jeanne Castel où il présente des natures-mortes. Il commence à pratiquer la peinture à l’œuf et exposera ces œuvres à la Galerie Pierre. Il est également représenté par la Galerie Max Kaganovich, la Galerie Rive-Gauche et la Galerie Charpentier.
Sergio de Castro rencontre de nombreux artistes : Picasso, qu’il fréquente à Paris et dans le Midi où il se rend en été, et expose aux cotés de Bazaine, Picasso, Lanskoy et de Staël. En 1953, Sergio de Castro installe définitivement son atelier au 16 bis rue du Saint-Gothard dans le 14e arrondissement. Il y commence ses grandes compositions linéaires.
Sergio de Castro est naturalisé français en 1979 et devient Chevalier dans l’ordre des Arts et Lettres puis Officier de l’ordre des Arts et Lettres en 1999. À partir de 2003, il prépare  une donation d’œuvres au Musée de Saint-Lô (Normandie) avec le conservateur Michel Carduner. En 2006, la totalité de cette donation (220 œuvres) est présentée au Musée des Beaux-Arts et d’Histoire de Saint-Lô.

Le vitrail dans l’œuvre de Sergio De Castro

Sergio de Castro est un artiste pluriel. En plus de la peinture et de la musique, il crée de nombreux vitraux. En 1956, Sergio de Castro commence à travailler sur un vitrail monumental : La Création du Monde. Cette œuvre mesure 6 x 20 mètres et est conçue pour l’église du Monastère des Bénédictines du Saint-Sacrement à Couvrechef-la-Folie, près de Caen, édifice reconstruit après la guerre. En 1968, il crée un vitrail de 4,5 x 17 mètres pour le 1er temple luthérien Dietrich-Bonhöffer Kirche de Hambourg. En 1979, Sergio de Castro commence la composition de cinq vitraux pour la Collégiale de Notre-Dame de l’Assomption de Romont à Fribourg (Suisse) qui seront installés deux ans plus tard. En 1980, il est invité au 1er Salon du Vitrail qui a lieu au Centre International du Vitrail à Chartres où il présente Résurrection : un vitrail de 4,2 x 1,2 mètres.
Le 1er Festival d‘Art Sacré Contemporain de Bayeux organise une exposition Sergio de Castro réunissant 72 œuvres à sujet religieux des années 1948-1978 au Musée diocésain d’Art Religieux en 1988. Au sein du livre Les Trésors de la France, paru en 1988, l’auteur Michel Parent écrit deux textes dans la section « Vitraux Contemporains » : Audincourt et Fernand Léger et La Folie-Couvrechef et Sergio de Castro. En 2008, le Musée de Saint-Lô présente l’exposition 50 ans d’Art du Vitrail autour de Sergio de Castro puis inaugure les vitraux Abécédaire et Chiffres en 2012.

La reconnaissance internationale pour l’artiste Sergio De Castro

Plusieurs rétrospectives lui seront consacrées dans de nombreux pays. Sergio de Castro se rend pour la première fois en Angleterre en 1957 et bénéficie à Londres d’une première exposition personnelle dans la Matthiesen Gallery l’année suivante. En 1962, le directeur de la revue Apollo, Denys Sutton, organise une exposition à la Leicester Gallery avant de publier une monographie Sergio de Castro en 1964.

L’artiste bénéficie d’une exposition personnelle au French Institute de Londres en 1987 intitulée Homages and Variations, dans laquelle 30 œuvres de 1957-1975 d‘après Dürer, Holbein, Le Greco et Vermeer sont présentées.

Sergio de Castro a également un lien très fort avec la Suisse, son pays d’enfance. Son travail est présenté en 1958 à Lucerne au Kunst-Museum au sein d’une exposition collective intitulée Junge Maler aus Deutschland und Frankreich. En 1966, l’artiste bénéficie d’une grande exposition rétrospective au Musée d’Art et d’Histoire de Fribourg où 103 œuvres sont exposées. En 2008, une exposition personnelle Sergio de Castro est organisée au Château de Gruyères.

L’œuvre de Sergio de Castro est également connue en Allemagne où elle est montrée en 1959 lors de la Documenta II de Cassel. Hans Platte organise la première rétrospective de Sergio de Castro à la Kunstverein de Hambourg en 1965 où 110 œuvres sont exposées. L’année suivante, l’exposition Variationnen über ein Thema organisée par Thomas Grochowiak à la Städtische Kunsthalle de Recklinghausen montre huit variations sur Le Gréco de Sergio de Castro. Cette exposition regroupera entres autres, des œuvres de Francis Bacon, Paul Cézanne, Henri Matisse et Pablo Picasso.

En Italie, Sergio de Castro participe à la Biennale Francia-Italia au Palazzo delle Arte al Valentino à Turin en 1956. Le galeriste Bruno Lorenzelli présente ensuite 40 œuvres de l’artiste en 1963 à Milan et à Bergame en 1964. En 1980, Sergio de Castro participe à la 39ème Biennale de Venise et montre des grands formats des années 1970 dans le Pavillon argentin.

Sergio de Castro est également exposé aux États-Unis. En 1960, il remporte le quatrième prix de la Fifth International Hallmark Art Award avec les peintres Alechinsky, Marsicano et Charchoune. En 1972, il expose à la Wildenstein Gallery à Londres, au Museo National de Bellas-Artes à Buenos Aires. En 1995, il participe à une exposition collective à la Galerie Chac-Mool de Los Angeles.

Sergio de Castro décède à Paris le 31 décembre 2012. Il repose au cimetière Montparnasse.

© Galerie Diane de Polignac / Mathilde Gubanski

sergio de castro - 1946

COLLECTIONS (SÉLECTION)

Collections (sélection)

Amsterdam, Fondation Peter Stuyvesant

Auxerre, Saint-Georges-sur-Baulche, Bibliothèque de l’Yonne

Berne, Bibliothèque Nationale Suisse, Fonds Georges Borgeaud

Brême, Kunsthalle

Caen, Monastère des Bénédictines du Saint Sacrement de Couvrechef –La Folie

Hambourg, Dietrich-Bonhoeffer-Kirche

La Défense, Hall d’accueil de la société Atochem

Luxembourg, Musée National d’Histoire et d’Art

Montevideo, Pavillon Martirené de l’hôpital Saint-Bois

Paris, Centre national des arts plastiques

Paris, Fond National d’Art Contemporain

Romont, Fribourg, Collégiale Notre-Dame-de-l’Assomption

Saint-Lô, Musée des Beaux-Arts

Sélestat, Frac Alsace

Vienne, Mumok

Vienne, Museum des 20 Jahrhunderts

EXPOSITIONS (SÉLECTION)

Expositions (sélection)

Taller Torres-Garcia, exposition collective, Ateneo de Montevideo, tous les ans de 1942 à 1949

Pintura Uraguaya, exposition collective, Galerie Comte, Buenos Aires, 1944

Augusto y Horacio Torres-garcia, Sergio de Castro, Jonio Montiel, exposition collective, Galeria Viau, Buenos Aires, 1947

Donation de los Santos, exposition collective, Museo provencial de Bellas Artes, Sante Fe, 1948

Concours Air France, exposition collective, Galerie des Beaux-Arts, Paris, 1951

Exposition personnelle, Galerie Jeanne Castel, Paris, 1952

Exposition personnelle, Galerie Bonino, Buenos Aires, 1952, 1956

Prix Buhrle, exposition collective, Galerie Kaganovitch, Paris, 1953

Exposition personnelle, Galerie Pierre (Pierre Loeb), Paris, 1954

Exposition personnelle, Galerie Van Riel, Buenos Aires, 1955

Dibujos de artistas argentinos, exposition collective, Galeria Bonino, Buenos Aires, 1955

Peintres contemporains présentés par René de Soliers, exposition collective, Centre Culturel International, Cerisy-La-Salle, 1955

Expositions collectives, Galerie Charpentier, Paris, 1955, 1956, 1957, 1958, 1960, 1961

Expositions collectives, Galerie Rive-gauche, Paris, 1955, 1958

Exposition personnelle, Galerie Rive-Gauche, Paris, 1956

Art Contemporain, exposition collective, Château d’Harcourt, Chauvigny, 1956

Sélectionnés de la Critique, exposition collective, Galerie Saint-Placide, Paris, 1956

Biennale Francia-Italia, Palazzo delle Arti al Valentino, Turin, 1957, 1959

Junge maler aus Deutschland und Frankreich, Kunstmuseum, Lucerne, 1958

Expositions personnelles, Matthiesen Gallery, Londres, 1958, 1961

Exposition collective, John Moore Foundation, Walker Art Gallery, Liverpool, 1959

Documenta II, Cassel, 1959

Peintres et Sculpteurs Argentins, exposition collective, Comité France-Amérique, Grand Palais, Paris, 1959

Recent Acquisitions, exposition collective, Arts Council, Londres, 1959

5th International Hallmark Art Award, Wildenstein Gallery, New York, 1960

Exposition collective, Sesquicentenario, Museo Nacional de Bellas Artes, Buenos Aires, 1960

Art Sacré, exposition collective, Musée d’Art moderne de Paris, 1960

Arte Argentina Contemporanea, Museum de Arte Moderna, Rio de Janeiro, 1961

Expositions collectives, Leicester Gallery, Londres, 1962, 1963

Expositions personnelles, Galeria Lorenzelli, Milan, 1963, 1964

Art Argentin actuel, Musée d’Art Moderne de Paris, 1963

Exposition personnelle, Galerie Bettie Thommen, Bâle, 1964

Rétrospective, Kunsteverein (110 oeuvres de 1955 à 1965), Hambourg, 1965

Art Contemporain, Palazzo Strozzi, Florence, 1965

Artes Visuales I, Museo Eduardo Sivori, Buenos Aires, 1965

Natures-Mortes, exposition collective, Obere Zaune Galerie, Zurich, 1965

Variationen über ein Thema, Städtische Kunsthalle, Recklinghausen, 1966

Rétrospective, Musée d’Art et d’Histoire (103 oeuvres de 1955 à 1966), Fribourg, 1966

Von Bauhaus bis zum Gegenwart, Kunsthalle, Hambourg, 1967

Zauberdes Lichtes, Städischeee Kunsthalle, Recklinghausen, 1967

De Lautrec à Matthieu, Musée d’Art et d’Histoire, Fribourg, 1968

Rétrospective itinérante (45 œuvres de 1961 à 1966), Kunstforening – Holstebrö, Kunstforening Oslo et Kunstindustrimuseet, Copenhague,1970

Racolta Pomini, exposition collective, Galeria Il Milione, Milan, 1970

Castro Landscape of Light, exposition personnelle, Wildenstein Gallery, Londres, 1972

Expositions personnelles, Galerie Jacob, Paris, 1972, 1974

Exposition personnelle, Château de Ville-d’Avray, 1973

Salon des Réalités Nouvelles, Paris, 1973, 1974

Expositions collectives, Galerie Jacob, Paris, 1973, 1996

Exposition personnelle, Galerie Monique Delcourt, Valenciennes, 1974

Foire de la Peinture, Düsseldorf, 1974

Exposition personnelle, Centre Culturel Français, Luxembourg, 1975

Rétrospective itinérante (91 oeuvres de 1965 à 1975), Kunsthalle de Brême, Tempelhof de Berlin et Kunstamt (Festival de Berlin), 1975

Rétrospective (68 oeuvres de 1956 à 1966), Musée des BeauxArts, Caen, 1975-76

Signe du Sacré au XXe siècle, exposition collective, Église Saint-Philibert, Dijon, 1977

Typographie-Écritures, exposition collective, Maison de la Culture, Rennes, 1978

Exposition collective, FRAC Alsace, Strasbourg, 1978

Le Regard du Peintre, exposition collective, Centre Georges Pompidou, Paris, 1978-79

Exposition personnelle, Galerie Valmay, Paris, 1979

Hommage à Pierre Loeb, Musée d’Art Moderne de Paris, 1979

1er Salon du Vitrail, Centre International du Vitrail, Chartres, 1980

Exposition personnelle, Association « Syn-Art », Paris, 1980

Rétrospective (12 oeuvres de grand format des années 1970), XXXIX Biennale, Pavillon de l’Argentine, Venise, 1980

Rétrospective (100 oeuvres de 1940 à 1974) Museo de Arte Moderno, Buenos Aires, 1987

Sergio de Castro à Atochem, exposition personnelle, Paris La Défense, 1987

Exposition personnelle, French Institute, Londres, 1987

Expositions personnelles, Galerie des Ambassades, Paris, 1988, 1989

Expositions personnelles, Galerie Galarté, Paris, 1988, 1995

Rétrospective (sujets religieux 1948- 1978), 1er Festival d’Art sacré contemporain, Musée diocésain d’Art Religieux, Bayeux, 1988

Rétrospective (48 oeuvres de 1972 à 1978), Hôtel de Ville, Sochaux, 1991

Donation Castro, exposition personnelle, Musée Suisse du Vitrail, Romont, 1991-92

Renaissance d’une Ville, Musée de Normandie, Caen, 1994

Artistas latinoamaricanos en sus estudio, exposition collective, Museo Rufino Tamayo, Mexico, 1994

Exposition collective, Chac Mool Gallery, Los Angeles, 1995-96

Exposition personnelle, Galería Sur, Punta del Este (Uruguay), 1998

Salon d’Automne, Paris, 1999

Torres-Garcia et ses disciples, exposition collective, Galerie Ileana Bouboulis, Paris, 2002

Donation Castro, exposition personnelle, Musée de Saint-Lô, 2006-07

Exposition personnelle, Château de Gruyère (Suisse), 2008

50 ans de vitrail autour de Sergio de Castro, exposition collective, Musée de Saint-Lô, 2008-09

Exposition personnelle, Museo Gurvich, Montevideo, 2009

Francine Del Pierre et Sergio de Castro, exposition collective, Atelier Francine Del Pierre et Fance Franck, Paris, 2010

Mujeres esculturas – Varones pintores, exposition collective, Galerie Argentine, Paris, 2013

Hommage à Sergio de Castro, exposition collective, Galerie Orsay, Paris, 2013

Rayuela, el Parîs de Cortazar, exposition collective, Institut Cervantes, Paris, 2013

De l’Impressionnisme à l’abstraction. Festival Normandie Impressionniste, Musée des Beaux-Arts, Saint-Lô, 2013

Hommage à Jacques Thuillier, un historien d’art à Nevers, exposition collective, Musée de la Faïence et Médiathèque, Nevers, 2014

Otros cielos, exposition collective, Museo de Bellas Artes de Buenos Aires, 2014

Le vitrail contemporain de 1945 à nos jours, exposition collective, Cité de l’Architecture et du Patrimoine, Paris, 2015

BIBLIOGRAPHIE (SÉLECTION)

Bibliographie (sélection)

Jean Bouret, « À la découverte de Sergio de Castro », Art Paris, 1951

Pierre Descargues, « Sergio de Castro, 2 visages ? », Les Lettres Françaises, Paris, 1952

Julio E Payro, Sergio de Castro, Catalogue de l’exposition de la Galeria Bonino, Buenos Aires, 1952

Franck Elgar Carrefour, Sergio de Castro, 1954

André Chastel, «Un jeune peintre Sergio de Castro», Le Monde, 1954

Jean Bouret, «Les Constellations de Castro», Franc-Tireur, Paris, 1954

René de Solier, «Sergio de Castro», Nouvelle Revue Française, 1956

Cordoba-Iturburu, « Personnalité et raffinement chez Sergio de Castro », El Hogar, Buenos Aires, 1956

Mujica Lainez, «El refinamiento de Sergio de Castro», La Nacion, Buenos Aires, 1956

Denys Sutton, «Sergio de Castro», Apollo, Londres, N°394, décembre 1957

Denys Sutton, Sergio de Castro, Musée de Poche, Edition Fall, 1964

Hans Platte, «Sergio de Castro», catalogue de l’exposition Sergio de Castro 1955-1965, Kunstverein de Hambourg, 1965

Arnold Kohler, «L’univers particulier de Sergio de Castro», La Tribune de Genève, 1966

Denys Sutton, «Landscape of Light», catalogue de l’exposition Sergio de Castro, Landscape of light, Galerie Wildenstein, Londres, 1972

Claude Esteban, «Cosa mentale», catalogue de l’exposition Sergio de Castro, Galerie Jacob, Paris, 1972

Guy Weelen, Ceci regarde la peinture, catalogue d’exposition, Galerie Jacob, Paris, 1974

Antonio Bonet, « Correa Dualidad y Unitad en la obra de Sergio de Castro », Coloquio N° 21, Lisbonne, Fondation Calouste Gulbenkian, 1975

Gunther Busch, Rétrospective Sergio de Castro, 1965 – 1975, catalogue d’exposition, Kunsthalle, Brême, 1975

Hans Platte, « Sergio de Castro », catalogue de l’exposition Sergio de Castro, Musée de Caen, 1975-76

Collectif sous la direction Michel Laclotte, Petit Larousse de la Peinture, 1979

Jean-Marie Dunoyer, « Forme : Permanence et métamorphose du visible », Le Monde, 1979

Lydia Harambourg, L’École de Paris 1945-1965 Dictionnaire des peintres, Éditions Ides et Calendes, 1983

Georges Borgeaud, « L’oeuvre de Sergio de Castro », Revue Lyra, N°250/251, Buenos Aires, 1983

Jacques Thuillier, Les Prophètes, Editiones El Viso, 1984

Etienne Chatton, Nouveaux signes du sacré, Coédition Loisir et Pédagogie, Lausanne, Fragnière, Fribourg, 1986

Denis Lavalle, « Sergio de Castro à Bayeux », catalogue de l’exposition Sergio de Castro, sujets religieux 1948 – 1978, 1 er Festival d’Art sacré contemporain de Bayeux, 1988

Dora Vallier, « L’oeil écoute », catalogue de l’exposition Sergio de Castro, Natures – Mortes 1958- 1965, Galerie des Ambassades, Paris, 1988

Jean Dominique Rey, « L’atelier du Saint-Gothard », catalogue de l’exposition Sergio de Castro, Les Ateliers 1958 – 1969, Galerie des Ambassades, Paris, 1989

« Entretien de Jean-Dominique Rey avec Sergio de Castro », exposition Sergio de Castro 1972 – 1978, Hôtel de Ville de Sochaux, 1991

Roger Munier, « TERRE ARDENTE », Voir Paris, Deyrolle Éditeur, 1993

Lydia Harambourg, L’Ecole De Paris, 1945-1965 : Dictionnaire Des Peintres, Lausanne, Ides et Calendes, 1993

Marie-Pierre Colle, « Corcuera Sergio de Castro », Artistas latinosamericanos en sus studios, Noriega Editores, Mexico, 1994

Jacques Thuillier, Histoire de l’Art, Flammarion, 2002

Collectif, Sergio de Castro Soixante ans de création 1944 – 2004, Éditions Somogy et Musée des Beaux-Arts de Saint-Lô, 2006

Lydia Harambourg, « SERGIO DE CASTRO », textes rassemblés autour de J. Thuillier, Édition Somogy, 2006

Collectif, Sergio de Castro, catalogue d’exposition, Musée de Saint-Lô, 2007

Silvia Listur, Sergio de Castro, catalogue exposition, Museo Gurvich, Montevideo, 2009

Christina Rossi, « Sergio de Castro », Revue Pagina 12, Montevideo, 2009

Gianni Burattoni, « De la peinture retrouvée à la peinture transformée », exposition Francine Del Pierre, Sergio de Castro, Atelier Del Pierre- Franck, Paris, 2010

Michel Hérold, Véronique David (dir.), Vitrail Ve – XXIe siècle, Paris, Centre des Monuments Nationaux, Éditions du Patrimoine, 2014